Série noire dans la Porn Valley

Comme nous l’expliquait Saint-Sernin mardi 4 septembre Rob Daily acteur porn gay annonçait via son Twitter qu’il était infecté par le VIH suite à une relation avec Cameron Bay hors plateau de tournage. Cameron Bay comme expliqué dans l’article cité plus haut, a annoncé fin août qu’elle avait contracté le virus du SIDA, une bombe dans l’univers du porno qui n’avait pas connu de vrai cas de contamination du VIH depuis 2010.

Une nouvelle secousse vient remuer l’univers du porno le vendredi 6 septembre, en effet Joanne Capachero, directrice de la Free Speech Coalition (association qui chapeaute l’industrie du X aux Etats Unis), annonce un nouveau cas d’acteur ayant contracté le virus du SIDA. Soit la troisième infection en trois semaines. A ce jour, ni le genre, ni le nom, ni le lieu de vie de l’acteur n’est révélé : « Pour le moment nous n’avons pas de preuves pour déterminer si c’est une transmission sur un tournage ou hors plateaux, nous prenons toutes les mesures possibles pour déterminer la source et protéger les performeurs » a déclaré la Free Speech Coalition. L’association appelle a un nouveau moratoire  (suspension des tournages) afin d’enrayer l’infection.

Ces trois dernières nouvelles donnent du grain à moudre aux défenseurs de la Measure B, qui rend obligatoire le port du préservatif sur les tournages de films X. Michael Weinstein pro-Measure B et directeur président de l’AIDS Healthcare Foundation revient sur le devant de la scène en s’exprimant sur les dernières infections, indiquant qu’un acteur porn l’aurait contacté et qu’il pense qu’il est la quatrième personne en lien avec les tests positifs des derniers jours.

Et aujourd’hui même, nous avons la confirmation de ce quatrième cas, Michael Weinstein ne donnera pas d’information quant à cette quatrième identité néanmoins nous savons que c’est un acteur et non une actrice. C’est donc la quatrième personne en trois semaines ; le ciel s’assombrit sur la Porn Valley.

Une source neutre à propos de la Measure B : ici

Stoya qui s’exprime à ce sujet 

11 commentaires Voir les commentaires

  • N’y a t’il que moi que cette hécatombe ne surprend pas ?
    A l’instar du dopage chez les sportifs, le système de contrôle en place et les bases de données ne sont pas vraiment performants..

    • Le problème vient surtout du comportement à risque HORS plateau. Leur système de contrôle centralisé est performant mais ça n’empechera pas les gens de prendre des risques à côté (notamment via l’escorting).

  • Une question que je me suis souvent posé.
    Que vaut un test VIH de moins d une semaine alors que l’on explique a des gens lamda que 3 mois sont nécéssaires pour être sur d’une non infection.
    Les tests ont-ils changé?

    • C’est exactement ce que je pense et voilà pourquoi, système performant ou non, personne dans l’industrie n’est à labri et ne l’a jamais été.
      Même si ce microcosme du porn est vigilent et certainement plus alerte que la moyenne des gens face à cette maladie, un seul comportement à risque suffit à faire tomber le premier domino.

      Et on ne va pas se mentir, un comportement à risque arrive souvent quoiqu’on en dise.

      • et on en a la preuvre maintenant

      • L’article de Stoya est bien à ce sujet car la capote n’est pas non plus la solution parfaite au problème, c’est une vraie-fausse solution.

        • Exactement.

          C’est assez délicat et honnêtement, si « peu » de contanimasions me parait franchement étrange, même si une fois plus, j imagine la profession plus alerte que le kidam, mais entre les grosses profs et les petites, et les excès du milieu (dans mettre tout le monde dans le même sac non plus) cela reste, visiblement, épisodique, ce qui est assez surprenant.

    • C’est 2 semaines pour que ça se manifeste mais ça peut-être plus long, d’où la marge de 9 semaines. http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d'immunod%C3%A9ficience_acquise

    • En gros les tests utilisés ne sont pas les mêmes que pour les gens lambdas.

      Chez les gens lambdas, les laboratoires utilisent le test ELISA, c’est un test très sensible qui exclu les faux négatifs. Il se base sur la détection d’anticorps antibactériens ou antiviraux. On peut commencer à détecter ces anticorps à partir de 3 semaines, la plupart des gens les développent à partir de ces 3 semaines mais cela peut aller jusque 6 semaines c’est la fenêtre sérologique. Selon un rapport détaillé de la HAS datant du mois d’octobre 20082, un résultat négatif du test de dépistage ELISA combiné 6 semaines après l’exposition supposée pourra être considéré comme signant l’absence d’infection par le VIH. Si la personne à été traité (traitement prophylactique) un délai de trois mois est applicable, on garde ce délai de trois mois par sécurité, sachant qu’une personne infecté est contagieuse dès l’infection.

      Dans l’industrie du porno les acteurs sont testés avec la méthode HIV-1 DNA par PCR, qui permet un diagnostic précoce cela permet d’avoir un résultat 10 jours après une potentielle infection.

      Dans ces cas nous n’avons aucune preuve que la transmission se soit fait sur un plateau de tournage. Comme l’explique Stoya, son corps est son outil de travail donc oui il y a une vigilance accrue dans ce milieux, de la part des performeurs/performeuses et de la part d’association de santé comme le fût AIM, et maintenant la Free Speech Coalition. Un acteur contaminé ne tournera plus jamais.
      Et même si ces cas de contaminations sont réellement tristes, et me fende le cœur, il faut voir les choses de façons globale, 4 cas de contamination sur le nombre d’acteurs/actrices en activité c’est peu.

      • Merci pour les infos.

        Alors 4 cas effectivement c’est peu – même 4 cas consécutifs.
        10 jours ça reste rapide cependant certains acteurs peuvent tourner jusque 2 films dans la même journée (Ferrara à une époque notamment).
        Je suis d accord que leur corps est leur outil de travail et qu’ils sont encore une fois certainement plus attentifs et sensibilisés que quiconque. Il serait limite rassurant que cette cascade de contamination ait la même origine… Dans le cas contraire, c’est la mois des séries ou le début d’un d’autre chose… La moi des séries n’existant pas…

  • Et les femmes bi??

Laisser un commentaire

Le Bon Fap