Les sextapes de James Deen

Qu’est-ce qui fait encore bander les bandits ? De la sextape à la webcam, de Reddit à Snapchat, la réalité tend à devenir le tag numéro un dans le coeur des fappeurs. Après des années à tourner autour du concept de gonzo dé-contextualisé (comprendre : une fille, un canapé et un mec lambda déjà au garde-à-vous sorti de nulle part), on arrive progressivement à ce flou artistique entre le porn pro et l’amat, le tout sans montage absurde. De quoi faire plaisir à notre libido solitaire.

A ce petit jeu, Manuel Ferrara est passé maitre depuis longtemps dans l’art de tenir la caméra avec sa série Raw, mais il va devoir maintenant compter sur un adversaire de taille et au sein du même studio. En effet, James Deen n’a toujours pas délaissé le porn pour Hollywood et lance sa série Sex Tapes: off set sex chez Evil Angel.

Tatiana Kush James Deen

Joue-la comme Manuel Ferrara

Les filles présentes sont loin d’être des débutantes (Katie St. Ives, Riley Manson, Marie Luv ou Tatiana Kush) mais c’est promis, on va pouvoir y croire et ne pas bailler devant des performances ennuyeuses. En tout cas, c’est ce que nous laisse croire le teaser qui va suivre. Reste maintenant à s’accorder sur le terme de sextape qui ne veut plus dire grande chose, entre celles produites façon Vivid, les vraies qui leak, celles qu’on autorise pour se faire de la pub et enfin celles de votre ex qui déboulent sur les tubes quand vous cherchez (enfin) un peu d’intimité.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire