Erotica X, encore du porno classe

Une nouvelle production porno verra le jour à la mi-septembre. Erotica X va faire sensation dans la catégorie classy de nos tags. Avec des actrices comme Mia Malkova ou Chloe Foster, les scènes tournées pour Eternal Passion, le premier opus, se veulent élégantes, sensuelles et authentiques.

Chaque studio veut désormais sa série sophistiquée pour faire bander les fappeurs et fappeuses sensibles. Il existe déjà X-Art, Babes.com, Joymii, Passion-HD ou encore Twistys. Deux acteurs baisent comme ailleurs, mais ils sont baignés de lumière blanche, car c’est plus joli. La musique qui accompagne les introductions (sans démonstration de twerking) est douce, car c’est plus beau. Un genre émerge et se développe.

mia erotica

Mia Malkova pour Erotica X

La subtile différence avec les autres pornos tient dans les codes utilisés. Ni maquillage à outrance ni danse du popotin. Des plans moins proches des parties, pas d’acrobaties gymniques et le physique de l’acteur mieux mis en avant. Du baiser en veux-tu ? En voilà ! Des caresses, des regards ; de la passion en un mot. Les pratiques ne sont pas moins hardcore, l’intensité est présente, la bave dégouline, mais ce magnifique décor et cette lumière irradiante offre le cachet classy, le petit plus.

Vous penseriez à tort que ce type de porn existe seulement pour les femmes. James Deen, présent dans Eternal Passion, fustige cette idée dans une interview datée du 28 août. Il dit, avec le ton désinvolte qu’on lui connait, que faire des films seulement pour les nanas, c’est n’importe quoi. Pourquoi mettre un genre sur des scènes ? Parce que c’est plus gentillet ? Les réalisateurs, les producteurs ne doivent pas définir un style qui devrait contenter les fappeuses. C’est en substance le propos du boy next door. Et on est d’accord avec lui. Chacun, chacune se tripote sur ce qui lui plaît. Point barre.

Cependant, il est vrai que Eternal Passion, le premier DVD d’Erotica X, se présente comme un point de départ plus facile d’accès pour un débutant ou une débutante dans le visionnage pornographique. Oui, il n’est pas recommandé de commencer avec les productions de Pierre Moro !

Chloe erotica

Chloe Foster pour Erotica X

Erotica X l’a bien compris. Enfin plutôt Mile High Media, OpenLife et Gamma Entertainment qui se sont associés pour l’occasion. Mile High Media tourne des pornos depuis 20 ans et depuis Montréal au Québec. Leurs productions sont plus confidentielles qu’OpenLife, un network qui rassemble les sites des Lane Sisters (les fameuses), d’Allie Haze et de Bree Olson, l’ex-sexfriend de Charlie Sheen. Et Gamma Entertainment, on s’en fout un peu. Ces trois entreprises ont développé également Hard X, pendant opposé à l’essence d’Erotica X.

Je vous invite à comparer les deux trailers. La sophistication est présente de part et d’autre, mais dans  le trailer de Hard X, la vulgarité typique du porno à l’ancienne se retrouve. Tout est une histoire de codes.

Alors, la multiplication des labels classy lassera-t-elle les branleurs et les branleuses ? Sans aucun doute, la main dans le slip, on entend déjà fulminer contre une dérive de bons sentiments, de reproduction de scènes emmerdantes, voire plan-plan. Certes les amis, mais la liberté est de mise ; dans le porno, il s’agirait même d’un credo. Toutes ces productions trouveront ou non leur public, chacun consomme comme il le souhaite. Et personnellement, les allers-retours entre les tags font mon bonheur. Sans compter que ma Mia est au casting.

4 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire