Les gifs de la semaine #10

Demain c’est la rentrée mais peut-être que la plupart d’entre vous sont déjà présents au bureau. Personnellement, il me reste encore un mois avant de retrouver le chemin de l’école. En attendant, je m’occupe comme je peux entre tumblr et le bachotage du code. J’aurais bien voulu vous caler un gif avec le tag uniform schoolgirl ou sexy cosplay histoire de faire dans la subtilité, mais l’internet n’a pas ce genre de marchandise en stock pour cette semaine. Je fais donc avec ce qu’il veut bien me donner.

dans tes fesses

Je voulais commencer par de la tendresse : les papouilles sur les fesses. En effet, tout le monde n’est pas doté d’une paire de seins éléphantesques, voire d’une paire de seins tout court. Comme il faut bien assouvir son envie de poutous, certains ont su remédier au problème sans tomber dans le facesitting.

Mini spoil, ceci ressemble à peu de chose près à une version IRL du final d’Enter The Void. Si quelqu’un à la moindre idée de comment cette chose a pu être réalisée – de l’insertion de la caméra à la mise en lumière, il est prié de nous laisser un petit commentaire.

oker

Je me demande parfois où va internet, pourquoi certains veulent faire du bondage avec 2 lacets de chaussures ? Est-ce que ce sont les propres tongs du jeune homme ? Si oui, je peux comprendre l’urgence. On a pu mesurer le shitstorm des claquettes pendant tout l’été, je n’ose pas imaginer l’effet en début Septembre, que le dieu de l’internet nous en garde.

Derrière la violence de la chair distendue comme un élastique à cheveux se cache une petite attention. Celle qui lie les frottements d’une sodomie au point G, car il paraitrait que la chose est possible, enfin j’espère. En cas contraire, ma soutine est totale pour l’actrice.

Ceci est pour la charmante personne qui a réclamé plus de hardcore dans le dernier numéro. J’ai fait de mon mieux pour rester dans le classique tout en restant à peu près esthétique — pas si facile. Mais le hardcore est tellement polymorphe qu’on finirait avec un roman-photo animé, pas cool. Je reste donc sur un fist sur-lubrifié, à votre bon cœur messieurs dames.

Photo de une : Sølve Sundsbø pour Exhibition Magazine 2012

7 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire