James Deen et l’expérience Fremont Street

James Deen est sorti de ses fourneaux pour un nouvel épisode de James Deen Loves Food. Il a choisi de se lancer en immersion totale, façon guide Michelin, à Fremont Street, Las Vegas. Une rue piétonne où les snacks pas chers et les bars viennent se loger entre deux casinos. Pas exactement le genre d’endroit auquel on penserait à opérer une orgie de bouffe. À bien y regarder, le lieu ressemble un peu au marché de Noël des Champs Elysées, sans le thème « nos régions ont du talent ». Le pire est donc à craindre.

James Deen ne réfléchit pas trop à ce qu’il se fourre dans le gosier : chili dog et cocktail glacé entre autres. Le genre de trucs plutôt appétissants au premier abord mais qui tourne vite au foodmourn une fois dans la bouche. Le hot dog se noie dans le ketchup et les oignons. Quant au cocktail, la couleur chimique rappelle la fausse hémoglobine et on s’abstiendra de commenter la tronche du verre. Les affiches de bouffe racoleuses sont partout, mais le foodgasm est nulle part. Entre deux dégustations malheureuses, James fait le clown. Mais personne n’est dupe, un bon gros mal de ventre se cache derrière ses grimaces. Seuls les Twinkies frits rattrapent le coup, heureusement car on a failli frôler un mauvais fappeur de la bouffe.

deep fried twinkies

La seule consolation de James Deen, on fappe mou

On retient le conseil de James Deen pour nos prochaines vacances : « Les snacks de Fremont Street à Las Vegas ne sont pas excellents ». Un conseil inutile, Vegas ne sonnant pas tout à fait comme une destination gastronomique de premier choix. Pour mouiller de la bouche via internet, on vous conseille plutôt l’émission Munchies sur Vice. Le concept est plutôt bandant : des potes partent en tournée pour tester les meilleurs restaurants de la ville en une seule soirée.
Quant à James Deen, il a pondu depuis une autre vidéo pour l’Independance Day avec un hot dog poulet/dinde/canard qui vend du rêve – et beaucoup de protéines. On espère qu’il va s’en tenir au food porn indoor pour la prochaine fois.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire