Les littératures hystériques

On vous avait déjà parlé de Clayton Cubitt et d’Hysterical Literature, et pas qu’une fois. Tout simplement parce que ça en valait la peine. Quoi de plus bandant que des mots et des filles en pleine jouissance ? Pas grand chose. Bonne nouvelle, Clayton Cubitt devrait reprendre sa caméra pour une version française.
Camille Emmanuelle, chroniqueuse de Friponfriponne, a flashé sur le projet. Depuis une seule pensée l’habite : faire venir Clayton Cubitt en France, pour qu’il filme des françaises en train de lire avec un dildo sous la table. Dans la version originale, les textes choisis étaient parfois difficiles. À l’écoute, les non-bilingues perdaient le sens des mots, et donc un peu de l’œuvre.

[youtuber youtube=’http://www.youtube.com/watch?v=oRC2UH9X27Y’]

Soit, mais faire venir Clayton à Paris n’est pas une mince affaire. Hysterical Literature ayant gagné sa popularité sur internet, Camille Emmanuelle a décidé d’user des mêmes moyens. Un crowdfunding a été lancé pour financer la venue de Clayton dans notre belle ville. Une collecte qui aboutira à quatre shootings des Littératures Hystériques et une soirée. En échange suivant le montant des dons : des invitations pour la soirée Hystérique, des nouvelles de La Musardine ou des sextoys signés Les Dessous Du Plaisir — entre autres. De quoi se laisser tenter pour ce beau projet.

Beau parce que Camille Emmanuelle a décidé de joindre l’agréable à l’utile : à la fin de chaque vidéo, un appel au don sera lancé pour l’association A-lez, qui finance la reconstruction clitoridienne. Pour que celles qui n’ont pas pu bénéficier du plaisir puissent le retrouver.

La page des Littératures Hystériques pour plus de détails et soutenir le projet.

4 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire