Sasha Grey bosse pour la NSA

Dans une récente vidéo pour Funny or Die, Sasha Grey joue une commerciale téléphonique en jupe courte sous des spots roses venus de 1980, le tout pour une campagne de recrutement. Pas de contrat avec le diable à la clé, elle s’adresse simplement à notre penchant pour le stalking et demande d’une voix sensuelle si on rêve d’espionner les conversations coquines. Elle nous propose donc de nous engager à la NSA (National Security Agency), le meilleur moyen selon elle de placer son oreille dans les conversations les plus privées et assouvir nos petits fantasmes de voyeur sans se faire cramer et être payé pour ça. Avec en prime, un accès illimité à Prism Tube et aux photos échangées en privé sur Yahoo, Google, Facebook, Dropbox, Youtube, Hotmail, Apple et leurs potes.

Même si un tête-à-tête téléphonique avec Sasha a été oublié dans le script de la parodie, beaucoup aimeraient signer tout de suite pour un job pareil. Bonne nouvelle : la vidéo relève de l’IRL. La parodie est basée sur des faits réels puisqu’on a découvert récemment que ces agents du renseignement de la NSA étaient de vilains petits stalkers qui écoutaient les conversations des concitoyens en toute légalité, et ce depuis la présidence Bush. Au pays merveilleux d’Oncle Sam, fouiller l’historique et les dossiers secrets de vos voisins, c’est être en quelque sorte patriote.

En prime, Sasha se lance la petite fleur d’avoir donné la trique à Obama parodié. C’est vrai que le NSA « No String Attached » c’est tout de suite plus vendeur qu’une agence d’écoute pour la sécurité nationale.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire