Il pleut des docs sur le porn

Les documentaires qui traitent du porno sont plutôt rares mais souvent bien ficelés, ce qui leur vaut parfois même l’honneur d’être nommés dans de prestigieux festivals, à l’instar de Sex: The Annabel Chong Story, en lice en 1999 pour le prix du meilleur documentaire à Sundance après nous avoir offert une plongée dans la vie de la première détentrice (détrônée depuis) du record du World’s Biggest Gangbang.

Ce qu’il y a d’intéressant dans ce genre de films, c’est tout ce côté behind the scenes, cette petite incursion dans l’intimité de nos actrices préférées. En ce joli mois de mai, c’est le quotidien de 25 filles que nous font découvrir les deux beaux objets suivants :

– Aroused

aroused documentary Deborah Anderson

Aroused réunit un casting impressionnant : d’Allie Haze à Jesse Jane en passant par Katsuni, Deborah Anderson filme les coulisses de la réalisation de son livre de photos du même nom, en s’interrogeant – et en les interrogeant – sur la sensualité perdue des femmes.

Une compilation d’interviews de seize des meilleures actrices du moment, qui nous révèlent un peu plus de leur vie, de leurs motivations, mais aussi de leurs craintes.

Sorti en début de mois aux US, il nous va probablement falloir attendre un torrent DVD pour regarder ce bel objet, à en juger par cette bande-annonce.

– I love your work

i love your work poster jonhathan harris

Derrière cet artwork-mosaïque  presque bordélique se cache I love your work, un projet un peu fou réalisé par un certain Jonathan Harris. Ce californien s’est mis en tête de passer dix jours avec dix filles , pendant qu’elles tournaient pour une série de porn lesbien à New York. Il passait environ 24 heures avec chacune, avant de passer à la suivante à 10h10 exactement. Pendant ces 24 heures, il tournait, toutes les cinq minutes, un clip de 10 secondes, soit à peine plus long qu’un Vine.

Tous ces petits clips mis bout à bout durent quand même six heures, donc prévoyez un peu de temps devant vous. Pour visionner ce patchwork de tranches de vies, il vous faudra débourser 10$ pour avoir accès au film pendant 24 heures à compter de 10h10, et il n’y a que 10 « tickets » possibles par jour. Le mec est un peu monomaniaque, on dirait. Si vous aimez les privilèges, 300 $ vous donneront accès à trois tickets de 24 heures et une version limitée du poster reproduit ci-dessus. Avis aux amateurs, le trailer saura peut-être vous convaincre mieux que moi.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire