Anicha White, qui es-tu vraiment ?

Sur Twitter, nous avons vu passer un nom. Et encore. Et toujours. Le même. Avec les mêmes mots-clé. Le nom : Anicha White. Le tag : #dediboobz. Intrigués, nous avons voulu en savoir plus sur le nouveau phénomène qui tente d’affoler le web, du podcasteur à plus d’un million d’abonnés au présentateur télé branché. Vous savez, le stalking c’est un peu notre petit porn à nous, on résiste difficilement à la tentation.

Alors Anicha White, c’est quoi ton porn ?

Née le 10 septembre 1988 à Biarritz (soit 24 ans, et non pas 22 comme c’est écrit un peu partout), Anicha White commence la webcam sur Streamate.com en 2008. Installée à Londres pour ses études, elle bouge pour Koh Samui, en Thaïlande, en mai 2011. Elle continue la cam (on la retrouve sous le pseudo sexanicha, maintenant introuvable), en profite pour changer de seins pour un insolent bonnet DD/E et lance en 2012 ses chaînes Dailymotion (The Anicha White’s Show) et Youtube — fermées depuis.

Ce sera finalement un double D, bouyaka

Ce sera finalement un double D, bouyaka

Le 25 juin 2012, elle ouvre sa page Facebook, où on peut admirer sa vie en Thaïlande. Son site officiel, malheureusement “nettoyé” de tout contenu, hébergeait ses shows, comme peut en témoigner cette archive vidéo envoyée par elle-même sur Freeones. Depuis septembre 2012, plus de signe de vie numérique ; si ce n’est pour ses fans, qui continuent de se refiler l’adresse de cette française aux “fake boobs” qui pratique le deep throat sur gode géant (c’est sa catchline, on n’invente rien).

7 gold le shot, comment ne pas résister ?

7 gold le shot, comment ne pas résister ? Source : Facebook

Always Coca-Cola...

Always Coca-Cola… Source : Facebook

Mais depuis mi-avril 2013 c’est l’emballement, elle lance ce concept de #dedibooz, internet cherche un nouveau panneau publicitaire à son égo et ne pense qu’à ses seins (en oubliant son principal atout : sa voix). Peu de traces de sa vie antérieure, si ce n’est des vidéos sur les tubes, un thread Freeones et quelques liens cassés. Pourtant, elle annonce au HuffPost ne pas vouloir parler de son activité et se concentrer sur celle – moins explicite et plus mainstream – des dédiboobz “J’ai de plus en plus de followers mineurs donc je ne fais pas de publicité pour mon activité d’animatrice webcam” avec un modèle économique à venir de 2 € la dédicace (dont 1 euro pour la lutte contre le cancer du sein, ok).

Comme on est interdit aux mineurs et qu’on aime les cam girls, on ne résiste pas à l’envie de vous refiler le bon plan qui va suivre, Anicha White officie sur LiveViolet tous les jours, sauf le dimanche, 7h à 11h du matin (d’un fuseau horaire qui nous échappe). Voici comment elle se décrit :

“Elle aime avoir plein de mecs qui la mate se masturber et faire la chienne, elle aime aussi l’erotisme et les mecs sympas, elle fait des prives TRES rarement, et pas avec ceux qu’elle ne connait pas encore”

Enjoy.

Bonus track : 10 façons de te sucer par Anicha White

14 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire