Drooling femme, salive vivifiante

La femme qui bave est une femme heureuse. Manquant à la pudeur la plus élémentaire, sa salive dégouline sans gêne, quand tant d’autres la glapissent honteusement. Pourquoi cacher ce doux breuvage, plutôt que me le recracher ?

Plaisir d’offrir, joie de ne jamais décevoir : la femme qui bave est une femme qui rend heureux. Vous le savez peut-être, la salive a sur moi des effets turgescents. Dans ces plaisirs coupables, Drooling femme est mon tumblr complice.

drooling femme 3

« I MAKE SLOPPY GIF » en baseline, le tumblr n’a pas vocation à révolutionner le monde : des gifs, des femmes et des effluves suffisent à mon bonheur. Pour plonger dans le stupre, plonger dans le grand bain : sans palme ni tuba, boire la tasse de la bave écoulée.

bubble cum drooling femme

Bubble-cum

Ces drooling-dames sont submergées, sperme et salive entremêlées : et ça ne les rend que plus belles. On y trouve de tout, mais surtout du hardos : #sloppy, #deepthroat, #fuckface se partagent la scène entre autres joyeusetés. On se délectera les yeux à défaut d’y toucher, rêvant de retrouver un jour une femme à arroser.

Die Verzauberung der Welt

Die Verzauberung der Welt

Résumons en une ligne : drooling femme, et ma poutre minaude dès potron-minet. Hommage à ces femmes amoureuses, dont la sève gonfle ma quine blanche :

drooling femme 4

drooling femme 5

drooling femme 2

drooling femme 6

Edit : le Tumblr a disparu des radars d’internet, on regrette la perte de cette petite perle

5 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire