C’est quoi ton porn Medoc ?

Medhi Camprasse, aka Medoc, officie sur NoLife TV, aka la meilleure chaîne pour s’initier aux doux plaisirs de la j-pop. Pour les amateurs, sa voix est synonyme d’une bonne humeur salvatrice dans le paysage vidéoludique hexagonal, qu’on a connu moins tristoune. Tchatcheur et communicatif, l’homme a même partagé des choses intimes avec Monsieur Poulpe ; c’est dire son potentiel en matière de digressions sur la culture geek, le cosplay, les b00bs et les gentlemen partouzeurs. 

Ton premier souvenir porn ?
Wow, ça remonte à loin ! Il me semble que le film s’appelait Italian Woman. Je crois me souvenir d’une scène avec une séance photos. T’as le photographe et son modèle qui s’acoquinent ensemble au bout d’un moment. Juste après, la femme du photographe se pointe et soupçonne son mari d’avoir été infidèle. Elle décide donc de lui faire une fellation et le mec accepte mais vite-fait. Et là, t’entends la meuf réfléchir et te sortir un « Hmm…tiens, tiens, ça a le goût du sperme ». Avec du recul, je pense que c’est cette dimension Sherlock Holmes / Professeur Layton qui m’a plu.

Layton porn

Et ton dernier ?
Mon dernier, c’est une vidéo de plus d’une heure dans laquelle trois meufs prennent le temps de se faire plaisir. A priori, c’était de l’amateur, en tout cas c’est ce que le tag précisait. Maintenant, je crois qu’il y a un réel problème avec ce tag. Il ne veut plus rien dire. On en est même arrivé au stade où t’as des tags genre « real-amateur ». Ça n’a plus de sens.

Je ne compte plus le nombre de vidéos qui tentent de te faire croire qu’on est dans cette catégorie, avec des mises en scène complètement pétées, genre des mecs qui, après 3 minutes de discussion et quelques roubles, se serrent des petites russes derrière une voiture. Je veux bien croire qu’il y ait des pick-up artists d’exception, mais faut pas déconner non plus.

Ton tag ou combo de tags parfait ?
C’est une question difficile parce qu’il est rare que je traîne longtemps dans le même délire. Mais j’imagine que dans le combo de tags, t’aurais probablement du Asian, du Reverse Gangbang, et puis un peu de A2M, dans le respect de tes partenaires bien sûr.

Ce dernier tag me fait d’ailleurs penser à une discussion que j’ai eue avec mon pote et collègue Moguri dernièrement. On essayait de développer le concept de « hardeur gentleman », le style de mec qui s’essuie avant chaque A2M, ou qui s’assure du confort de sa partenaire quand il est en mode Piledriver.

Pile_Driver_small__18551.1318062011.1280.1280 (1)

On en est venu à parler de Max Hardcore, en disant que si le mec garde systématiquement ses chaussettes blanches, c’est peut être parce qu’il a une certaine pudeur. Peut être que sous son chapeau de cowboy et ses santiags, y’a un être super sensible qui s’est construit au fil des années une carapace, pour se protéger du qu’en dira-t-on.

C’est comme ces grands noirs qui, pendant une scène, gardent leurs chaussures de sécurité type Caterpillar, avec leurs chaussettes blanches sur lesquelles sont imprimées deux raquettes de tennis qui se croisent.

Tu m’as soufflé que toi et tes potes étiez en train « d’inventer de nouveaux tags sur les tubes ». C’est quoi le plan, devenir le nouveau Fabian Thylmann et conquérir le monde ?
Ce qui nous fait rire, c’est de prendre un mot plutôt ordinaire dans une conversation et de dire « Ah, ça c’est un tag ». Des mots de la vie de tous les jours, comme « sacoche » ou « pass Navigo ». Le reste, c’est l’imagination qui le fait. Et quand tu vois la spécificité de certains tags, tu te dis que ouais, c’est carrément possible. Autrement, en ce moment, le tag qu’on aimerait bien installer sur les tubes, c’est « Japanal ».

Tu as une réputation de fieffé coquin sur NoLife. C’est un personnage que tu joues, ou tu es réellement un gros perv ?
Si la plupart du temps, je joue effectivement un personnage lors de mes apparitions sur la chaîne (surtout quand je fais le connard en fait), je reste tout de même sévèrement branché cul. J’aime les formes, j’aime les femmes et j’ai un équilibre hydrominéral à gérer en permanence. Alors ouais, je suis un mateur professionnel, j’aime regarder les belles choses et si des études ont démontré qu’un homme avait en moyenne 40 pensées impures par jour, tu peux au moins doubler ce chiffre pour moi.

Je crois toutefois rester loin du gros pervers tout dégueulasse qui met mal à l’aise les filles en les regardant et qui se poignarde dans un bus en prenant des vidéos avec son smartphone. Par exemple, je ne me permettrais jamais une main aux fesses, ou même un free hug un peu trop affectueux, sans un consentement explicitement explicite. Mais sinon ouais, le cul est dans le top 5 de mes passions, à l’instar du jeu vidéo et des hélicoptères. Et dieu merci, je suis en ce moment avec quelqu’un qui accepte volontiers mes délires.

Tu parles couramment japonais ; est-ce que ça fait de toi un connoisseur ès porno nippon ? 
Alors, je vais t’avouer que je suis vraiment pas dans le pr0n japonais. En tout cas, je n’y étais pas il y a encore quelques mois. Heureusement depuis un certain temps, on ne voit plus trop ces mosaïques de pixels, ces filles qui chialent, qui restent passives et qui se contentent de lâcher des « Yamete Kudasai » (« arrête s’il te plait »). Ça, c’était vraiment le truc éliminatoire. C’est complètement le genre de pr0n que je ne peux pas supporter.

If you wanna japanese porn

 

On commence maintenant à voir de la shaved pussy, des filles qui prennent des initiatives, de l’anal, et des mecs qui arrêtent de faire les lapins. Je reste toutefois toujours autant fasciné par ces sextoys über sophistiqués qui se rapprochent de plus en plus de méchas.

En termes de pépites japorn, j’ai vu il y a quelques mois un délire à base de japonaise qui allait visiter un village en Afrique. C’était très spécial. J’veux dire, les mecs avaient l’air d’être de vrais locaux. J’imagine que lorsque l’équipe de tournage leur a exposé le projet, ils ont dû péter un câble. En même temps, je suis un grand amateur du tag Interracial, sur Internet comme dans la vie d’une manière générale.

Et les jeux hentaï ?
Je propose tous les mois dans l’émission « Classés 18+ », consacrée aux jeux PEGI18+, une petite rubrique qui s’appelle « Chaud Time » et qui parle des jeux pour adultes. Encore une fois, les femmes qui pleurent, et même les tentacules, ne font pas partie des choses qui me stimulent. En revanche, à l’occasion d’un de mes Chaud Time, je suis tombé sur un jeu qui s’appelle « Dark Room Sex game » et qui t’invite à appuyer sur une touche pour déclencher des gémissements. Une expérience intéressante qui peut se jouer à plusieurs.

Voilà l’émission où j’en parle. Par contre, faut s’abonner pour se mater l’intégralité de l’émission. Mais avec ton abonnement, pour 3 euros par mois, t’as accès à des milliers de programmes, dont mes Chaud Time. Celui sur « Petit flirt entre amis » est particulièrement inspiré.

Tu animes notamment une émission consacré aux Role-Playing Game, un genre vidéoludique où pullulent les jolies jeunes filles. On voit d’ailleurs énormément de cosplay s’en inspirant. Et toi, ça t’inspire ?
Y’a mille choses qui me font fantasmer. Maintenant, je ne me suis jamais réellement tapé un délire sur telle ou telle héroïne de J-RPG, et même de RPG en général. En revanche, montre moi un joli cosplay d’une belle Lenneth de Valkyrie Profile, d’une Shepard ou d’une Miranda de Mass Effect, et là t’es susceptible de générer des réactions chimiques chez moi.

Valkyrie Profile

Miranda Mass Effect 3

miranda cosplay mass effect 2

On parle beaucoup, depuis quelques temps, du sexisme dans le monde des jeux vidéo et de la manière d’en sortir, qu’il s’agisse des jeux eux-mêmes ou de la manière dont ils sont marketés. Quel regard portes-tu sur le sujet ?
Après avoir lu l’article de 1000 kilomètres de Mar_lard [qui a fait pas mal de bruit et généré d’intéressants débats, notamment dans la presse généraliste, ndlr], ma première réaction a été de me dire « Wow, du sexisme dans les jeux vidéo ? Breaking news… ».

Maintenant, j’ai cru comprendre qu’elle avait reçu beaucoup de réactions d’hommes et de femmes qui n’étaient pas vraiment au courant de tout ça. Je me suis donc demandé dans un premier temps dans quel monde ces gens-là avaient vécu jusqu’à maintenant. Du coup, je me suis dit que visiblement, cette longue énumération de comportements totalement inacceptables avait finalement un intérêt. Pour eux en tout cas.

Bien entendu, ce n’est pas parce que je suis conscient de cette « inélégance » permanente sur l’Internet, que je reste insensible au sujet. Il y a clairement des mesures à prendre et des pistes à creuser pour répondre à ces comportements.

Concernant les babes des salons, je fais partie de ceux qui apprécient très clairement les voir en convention. Je propose d’ailleurs tous les ans, à l’occasion de l’E3, un montage des hôtesses les plus « remarquables ». Je ne vois pas au nom de quoi on leur interdirait de se pointer et de gagner des sous légalement en montrant le fruit de plusieurs heures de fitness, d’escaliers au lieu d’escalators, de manucures, ou même de chirurgie.

En revanche, quitte à s’inscrire dans un délire d’esthétisme, de formes généreuses et de corps parfaits disposés devant des stands juste pour faire beau, j’aimerais qu’on trouve également dans ce type de salons des représentants masculins. Des styles de Kuros en slip, avec au moins six abdominaux (ça veut dire qu’on peut monter jusqu’à 8-10), huilés dans tous les sens, pour faire plaize aux personnes qui aiment les jolis corps. Quand les éditeurs auront compris que les joueurs ne sont pas exclusivement masculins et hétéros, et qu’il y a d’autres personnes à monétiser, on aura avancé.

Tu vois des ponts entre culture porn et culture geek ?
Pas spécialement, si ce n’est que les geeks sont sur Internet. Et on sait à quoi sert, en partie, l’Internet. J’ai reçu dernièrement un communiqué d’une boîte française qui compte se lancer dans le « porn geek ». J’ai trouvé ça un peu ridicule et juste complètement en retard. Tape « cosplay » dans Google Image set désactive le Safe Search Mode, tu vas voir. Et si être geek c’est porter des lunettes, bah tape « glasses ». Y’a des bons délires concernant ce tag.

Le jeu que tu attends le plus ?
Comme beaucoup, j’attends GTA V, principalement pour l’excellence dont les mecs de Rockstar font preuve lorsqu’ils te racontent une histoire. Mais aussi pour faire des virées avec des putes en hélicoptère, armé d’un lance roquettes.

Ce serait quoi, ton pseudo d’acteur porno ?
Question difficile. Il faudrait que j’arrive à faire passer plusieurs idées dans mon pseudo. Déjà, il me faut un nom de matériau dur en anglais, genre Steel, Iron, ou Wood. Ou Mithril, tiens. Ça fait heroic-fantasy en plus. Ensuite, il me faudrait un prénom américain qui sonne hardeur, genre Stan. Enfin, il faudrait que je revendique mes origines exotiques. Du coup, j’ajouterais Tropical. Ça donnerait Mithril Stan Tropical. Ou MST si tu préfères.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap