PornWatchers cherche ton tag parfait

La guerre des tubes aura-t-elle lieu ? Si une saine compétition est actuellement en marche entre les différents acteurs des tubes pour rendre l’expérience utilisateur plus agréable, tous souffrent du même mal : comment retrouver une bonne vidéo dans cette jungle où amat, homemade, vidéos promo et quantité hallucinante de merdes cohabitent ?

Avec plus de 735 000 vidéos différentes disponible en ligne d’après l’analyse de PornWatchers, un fappeur pourrait théoriquement regarder 16 années de porno non stop sans tomber deux fois sur la même vidéo, c’est pourtant pas ce que l’on constate quand on traîne sur ces sites, la faute à leur moteur de recherche peu efficace qui patauge dès qu’il a plus d’une requête entre les mains.

Conquête ouest chercheur d'or

Un chercheur d’or affine ses recherches

Comme monter un tube à l’heure actuelle coûte une somme dingue en bande passante et que la concurrence est quand même là depuis 2007, beaucoup préfèrent se lancer dans l’agrégation de contenu plutôt que dans cette folle aventure. Ils ont alors l’avantage de ne pas gérer de droits ou de jouer à cache-cache avec les autorités. Leur priorité demeure l’interface, le moteur de recherche et la visibilité des niches et sous niches. Certains jouent sur un seul de ces paramètres, d’autres préfèrent s’attaquer aux trois d’un coup, c’est le cas de PornWatchers.

Dans un entretien accordé à Xbiz, les types de cet agregateur expliquent leur démarche :

“Avant PornWatchers, on perdait trop de temps à chercher du porno à cause des textes inclus dans les vidéos qui trompaient les moteurs de recherche. Avec PornWatchers on peut enfin accéder à des milliers de vidéos cachées, avec un niveau de précision inégalé qui bute sa mère ”

Les mecs te lâchent ça en plein aprem, professionnels on est donc allé voir. PornWatchers regroupe les principaux tubes disponibles sur le marché et a décidé de pousser la recherche assez loin dans le filtre jeu. Tout est paramétrable, taille des seins, couleur des cheveux, âge, durée, position, tenues, “niveau” (c’est mal traduit mais on se comprend), pratique… La recherche du tag parfait dirigée par la NASA.

PornWatchers

Les filtres marchent bien, mais sûrement trop, car après avoir coché ces cases : black / POV / Anal / Petits seins / Teen, on s’est retrouvé face à 3 vidéos dont aucune n’était un POV. Bien joué, y’a encore quelques potards à tourner avant de lancer votre machine infernale.

L’interface est tout de même sympathique, fluide et dynamique mais ne résout pas le principal problème des tubes : leur contenu qui se dégrade au fur et à me sure que ce business devient sérieux.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap