Skin Diamond on the rough top

En conférence de rédaction avec moi-même, au moment de choisir quelle vidéo je pouvais bien proposer au bon fappeur, j’ai un temps envisagé de vous proposer un Woodman des familles. Après une longue période de négociation et d’argumentation, et alors que j’achevais de me convaincre que ce bon vieux Pierrot ne saurait pas faire l’unanimité, j’ai eu la chance de tomber sur cette vidéo proprement fantastique. C’est mieux filmé et les acteurs y sont plus beaux que dans un Woodman mais on reste dans le même style rough, donc si vous aimez X-Art et les livres de Marc Levy nous vous avons prévu une porte de sortie.

LAURENT VOULZY

En cliquant sur cette photo vous serez redirigé vers un espace où tout n’est que calme et volupté

Mon bon fappeur du jour a pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre une actrice qui est selon moi le futur de la profession, la fantastique Skin Diamond. Je vous vois vous questionner derrière vos petits écrans : quel crédit apporter aux propos de quelqu’un qui est à la fois amoureux de Sasha Grey, Asa Akira, Amber Rayne et, selon les jours, de Stoya ? A quel point cette Skin Diamond mérite tant d’attention ? Et bien je vais vous le dire. Skin Diamond est fantastique au point de me pousser à vous proposer un film dans lequel figure James Deen, l’enfoiré qui nous a volé Stoya pour en faire son jouet exclusif. Venant de moi, ennemi intime unilatéral de James Deen, ça vaut tous les AVN Awards. Skin Diamond est une déesse, et dire le contraire ne serait ni plus ni moins qu’une hérésie passible d’excommunication. Faites bien gaffe à ce que vous écrirez dans les commentaires, j’ai vos adresses IP.

skin diamond

Les nuits sans Skin Diamond, je m’ennuie souvent

Passons à la scène en elle-même. Si vous êtes arrivé à ce paragraphe c’est que le live de Laurent Voulzy ne vous a pas tenté autant que de voir Skin Diamond se faire molester par ce salopard de James Deen — bien vous en a pris. Sachez tout de même que Skin est une actrice spécialisée dans les trucs un peu musclés ; la scène que vous allez voir équivaut pour elle à un film érotique de TMC chez une porn star « normale ». BDSM, fist, scène anale avec Mandingo… rien ne lui fait peur.

Skin Diamond fait mieux que de ne pas avoir peur, elle ne se contente pas d’encaisser les coups, elle sublime les relations musclées. Elle les sublime par son regard qui feint l’évanouissement, par son expression faciale qui mêle à la fois le « oui » et le « non » et par ce corps souple et léger, adapté à la manipulation par autrui. Malmenée par un James Deen loin de son image de gendre idéal, Skin Diamond inverse le rapport de force apparent et fait de lui son faire-valoir, son sparring-partner. James Deen, toute star qu’il est, n’existe qu’avant et après la scène ; pendant, nos yeux ne peuvent quitter sa partenaire. Peu d’actrices peuvent se vanter de faire oublier le bon Jimmy ; Skin Diamond fait incontestablement partie de cette catégorie, celle de la cour des grandes.

2 commentaires Voir les commentaires

  • Je suis fan, cette fille est exceptionnelle !

  • bon cette video est un peu pérave, mal jouée (mal simulée plutôt)
    Mais cette nana a l’air d’être effectivement assez crazy, et plutôt vraiment canon. C’est marrant de la voir évoluer dans un autre rôle que le sempiternel mollestage gonzo ou la femme est traitée comme une merde. Il y a une scène ou c’est elle qui prends un mec, et à défaut de m’exciter, je trouve ça plus touchant, et je l’ai trouvé plus belle et à la limite un peu plus réaliste que quand elle se fait *enculer sans sommation en se prenant des grosses droites.

Laisser un commentaire