Rencontre avec Manu, gérant du Club 87 à Nancy

Aucunexcuse est un blog créé il y a quelques mois avec comme objectif la rencontre de personnes au-delà des clichés, en essayant d’en décoller les étiquettes. Son auteur a récemment rencontré Manu, le gérant du Club 87, sex-shop situé rue Jeanne d’Arc à Nancy. Un homme chaleureux qui a la tête sur les épaules. On a trouvé cet entretien intéressant, alors on vous le partage à notre tour.

Club 87 Nancy

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Manu, j’ai 40 ans, je suis né et j’ai grandi à Nancy. Je n’ai pas fait d’études, j’ai arrêté l’école à 16 ans, puis je suis devenu vendeur et j’ai tenu mon premier sex-shop à 19 ans, sur Paris.

Comment t’es venue l’idée de tenir un sex-shop ?
C’est venu comme ça, je travaillais pour des gens, d’un côté je vendais des blousons et de l’autre je travaillais dans un sex-shop. Et de fil en aiguille…

Le Club 87 existe depuis combien de temps ?
10 ans.

Est-ce que l’industrie du sexe connait la crise ?
Elle connait la crise avec la montée en puissance d’Internet, notamment au niveau de la vidéo. Sinon, elle connait la crise comme tous les domaines. Même si le sexe reste vital, les gens pensent d’abord à manger, se loger et payer leurs impôts ; acheter des sex toys n’est pas leur priorité.

Quand on vit dans un monde et dans un contexte hyper sexualisé toute la journée, est-ce que cela influence notre vie personnelle ou notre comportement sexuel ?
Pas du tout. Tu vois, je suis propriétaire des deux endroits (Club 87 & Sexy Mode). C’est surtout un business pour compléter les fins de mois, ça n’influence pas du tout ma sexualité ou ma vie.

Par ce métier, t’as déjà rencontré des gens vraiment intéressants en dehors du contexte sexuel ?
Bien sûr, il y a des gens qui viennent ici et se confient à moitié à toi. On croise toute sorte de gens de tous les horizons, de toutes les classes sociales.

Et je suppose que tu as déjà dû rencontré des cinglés ?
Ah oui carrément. On est des régulateurs sociaux nous.

Une petite anecdote ?
Y’en a tellement tu sais. Entre ceux qui viennent ici qui parlent tout seul, des mecs qui viennent à moitié travestis…

Club 87 Nancy

J’imagine. Tu suis un peu ce qui se passe sur Internet ?
Pas vraiment, tu vois je jette un œil de temps en temps mais pas plus que ça. Internet ce n’est pas encore le vrai, j’y vais pour consulter mes comptes bancaires, pour des choses bien précises mais je n’ai pas la folie d’Internet. J’ai commencé à 18 ans tu sais, on n’avait même pas de téléphone portable à cette époque.

Je ne sais pas si t’es au courant mais la mesure B est passée aux États-Unis, le port du préservatif est obligatoire sur les tournages maintenant…
Ça c’est bien, car tu vois ici on fait énormément de prévention. Les préservatifs par exemple on les donne, on ne les vend pas. Par contre, 90% des pornos gays français sont filmés sans préservatif… Nous, on a des permanences avec AIDES et le SNEG qui viennent faire des dépistages gratuits. On fait beaucoup de prévention dans le club.

Ton constat sur la sexualité en France ?
Mon constat, c’est que la France est un pays très hypocrite, surtout sur la question de la prostitution. On veut pénaliser et éradiquer des choses qui sont complètement nécessaires. Je travaille dans le milieu du sexe depuis plus de 20 ans, je peux te dire que si demain ils abolissaient la prostitution ça serait une véritable catastrophe, je ne sais pas comment on pourrait gérer les tarés. Il y a des mecs qui ont des besoins, il y a les timides, ceux qui sont dans la loose… Ces mecs ne peuvent que tarifer un rapport parce qu’ils ne peuvent pas se permettre d’en avoir un autre.

Du moment que les deux personnes sont consentantes, je ne vois pas où est le problème.

Pour ou contre le mariage gay ?
Je suis 100% pour. Je suis à 100% pour que les gens fassent ce qu’ils ont envie de faire. Pourtant je suis totalement hétéro, mais je suis pour ce genre de chose, même sur la question de l’adoption.

T’es au courant que c’est seulement depuis 2011 que la transsexualité n’est plus reconnue comme une maladie mentale ?
Non, je ne savais pas tu vois. Et pourtant je connais et fréquente des trans tous les jours depuis une vingtaine d’années, je ne savais même pas que c’était reconnu comme tel.

Vous faites combien de clients par jour ici ?
Ça c’est très aléatoire, ça varie beaucoup.

Ok et il y a un labyrinthe ?
Il y a trois niveaux, un labyrinthe, des cabines, une salle commune.

Club 87 Nancy

Et les niveaux correspondent à quoi ?
C’est surtout par rapport aux projections en fait. On fait de la projection permanente, il y a un étage hétéro et le reste c’est gay. Gay, bi et trans.

T’organises des soirées aussi ?
Non, on propose surtout du cinéma X. Mais de temps en temps tu vois des couples qui viennent pour s’exhiber, se montrer.

Avoir travaillé dans le milieu du sexe dès son plus jeune âge, est-ce-que ça a modifié ta vie ?
Non ça n’a rien changé et pourtant je suis marié, c’est ma femme qui tient la boutique de lingerie coquine à coté du shop. J’ai un fils de 16 ans et un autre de 3 ans.

C’est difficile de pouvoir dire en société “je suis patron d’un sex-shop” ?
C’est tellement naturel que non, pas du tout. Quand tout les jours tu côtoies des gens ouverts, les autres sont inexistants, tu ne marches pas sur le même trottoir à la limite. De toute façon, tes fréquentations se font par rapport à ta vie de tous les jours, au fil des années.

Club 87 Nancy

T’as des préférences en porno ?
Les goûts restent personnels mais honnêtement j’en regarde très peu, sinon j’aurais l’impression d’être au boulot.

Tu sais que le Club 87 est vu comme le labyrinthe où toutes les « grandes folles » viennent se rejoindre ?
(rires) C’est vu comme quelque chose de très gay, mais on n’a pas que des cabines ou du labyrinthe. On a deux boutiques, fréquentées par toute sorte de clientèle. Il y a beaucoup de jeunes, on vend pas mal de toys. Je ne peux même pas te donner le pourcentage d’homos qui fréquentent le shop mais c’est vrai que t’en as beaucoup au niveau des cabines. L’approche est différente. Les mecs se lâchent plus facilement.

Après ce que je sais, c’est qu’on est connus et très bien répertoriés dans les annuaires gays. Mais je suppose que les jeunes pensent ça parce qu’ils ne viennent pas ici, qu’ils ne connaissent pas le lieu. On ne va pas se voiler la face, il y a des homos mais la moitié des clients sont hétéros.

Je pense qu’on est une génération qui est plus orientée “cul” qu’auparavant, on a moins de tabous, plus de facilité d’accès aux média, plus de connaissances sur le sujet donc on en parle beaucoup.
Oui mais d’un autre côté tu sais Internet ça libère beaucoup les jeunes. Au shop, ma femme voit énormément de jeunes femmes.

Tes enfants ne t’ont jamais posé de questions par rapport à ta profession ?
Je suis commerçant avant tout (rires).

Tu sais, moi je trouve que la sexualité c’est super important. Chez moi ce n’est pas cher, une carte de 4 entrées c’est 20 euros. Je m’en fous de savoir si les mecs qui viennent ici sont bi, hétéros ou gays. Pour les gays, comme pour le petit couple qui vient s’encanailler, ça doit être à la portée de tout le monde. Aller dans un club libertin à 90 euros l’entrée, excuse moi mon pote, mais tout le monde ne peut pas se le permettre. Ici c’est un point de chute où les gens peuvent venir parler et prendre un maximum de prévention.

Mais tu sais tenir un sex-shop aujourd’hui c’est très différent d’il y a 20 ans. Aujourd’hui, tu peux mater du X gratos sur Internet, il faut savoir vivre avec son temps et s’adapter. Il y a 20 ans, un sex-shop c’était 4 cabines, c’était presque glauque. Maintenant c’est différent, c’est devenu un centre de divertissement.

C’est même un équilibre pour certaines personnes. Je préfère que les mecs viennent se branler dans une cabine plutôt que d’agresser une nana, violer un gosse ou se toucher en regardant ta copine passer dans un parc. Le mec qui sort d’ici, il a fait son affaire, après il est tranquille, il est zen. C’est quand même plus sain.

Club 87 Nancy

Et les meilleures ventes ici ?
C’est surtout les toys en fait.

Tu as constaté une évolution au fil des années?
Ça se remarque principalement au niveau de la clientèle, les acheteurs de sex toys sont de plus en plus jeunes et il y a de plus en plus de filles.

Avant c’était plutôt le mec d’une soixantaine d’années avec son imper, sa cravate qui venait acheter son gode couleur chair, maintenant on vend surtout des “rabbits”, des “vibros”, des “boules commandées à distance”.

Il y a 10 ans, 95% des acheteurs étaient des mecs, maintenant les nanas représentent 35% sur la vente des toys. Idem au niveau de la vente de DVD, qui a pris une claque par rapport à Internet. Pourtant, statistiquement quand tu regardes ce qui se passe à Noël, les objets les plus offerts sont des livres ou des films. Ici, on vend trois DVD à 20 euros, donc ça marche quand même, ça reste abordable, à 6 euros, les gens se font pas chier à télécharger.

Si l’envie vous prend d’aller visiter le shop cliquez-ici. Interview et photos par Aucunexcuse, retrouvez-le sur Tumblr et Facebook.

5 commentaires Voir les commentaires

  • Bonjour,

    Très intéressant d’avoir le point de vue d’un gérant de sexshop ! « Je suis commerçant avant tout (rires). », je partage tout à fait son avis, j’ai moi-même une boutique en ligne spécialisée dans les articles et accessoires de charme, et, si je considère mon métier avant tout comme e-commerçant, je dois dire aussi que ce sont des produits qui se sont largement démocratisés avec une montée ces 10 dernières années d’une clientèle féminine. 52 % de mes clients sont des femmes…

  • Je suis entré dans ce sexe chop ces dernier temps en passant à Dijon.
    Je suis de chambéry, vraiment j’ai trouvé super, il y a le choix dans tout et pour tout le monde.

    Je n’ai pas parlé au patron, mais je l’ai vraiment trouvé super sympa.

    Merci pour ce club et a découvrir pour ceux qui ne le connaisse pas

    Nicolas

  • C EST DOMMAGE QUE MANU NE SACHE PAS MAITRISER LES DIT »CINGLéS » EN LES EXCLUANTS CAR CELA GACHE L ‘ AMBIANCE PREVUE!!!!!

  • bonjour
    juste un petit message j ai eut votre adresse par un de vos super copain prouver vous me dire ci je vient en méc et je me travesti chez vous je suis super en nana et surtout très sexy je vient même acheter deux de vos tenu par votre copain ki et bien sur un pote a moi et dite moi ci je vient demain que je soit pas la seul travesti pour vous dire j adore le sexe et chez moi je reçois beaucoup de régulier pouvez vous me donné un peux plus a mes réponse peux être a demain bonne journée Sofia

  • Je confirme nous avons egalement fait un article sur ce sex shop sex club, d ‘un point de vue hetero et libertins, on c ‘est eclaté reelement http://club-des-branleurs.tumblr.com/post/113416391508/visite-du-sexshop-club-87-a-nancy-ou-sexclub

Laisser un commentaire