Lou Charmelle vide son hard drive

Lou Charmelle est douce comme une pistache qu’on dénoyaute, piquante sur la langue mais fondante au gosier, mais surtout plaisante pour plaisanter entre deux verres de Suze. Elle a décidé de quitter le métier pour explorer d’autres cieux, ce qui nous empêchera pas de penser à elle, bien au contraire. D’autant que la belle a gardé plusieurs cordes à son sac, qu’elle propose aujourd’hui à celles et ceux qui n’arriveraient pas à faire le deuil de sa jolie peau mate et/ou de son nez aquilin.

Très concrètement, Lou a vidé son disque dur et propose sur sa boutique les vestiges d’une carrière de haut-vol, entre scènes coupées et films jamais diffusés. A dénicher : une version « non-censurée » du clip de Greg Kozo dans lequel elle avait tourné, faute d’avoir pu trouver les tubes mainstream adéquats. Mais aussi et surtout son film Man Hunt, tourné à Ibiza avec Lily Labeau, Phil Holyday et Danny Wylde (le keum de Lily), et jamais diffusé en France pour cause de jurisprudence « K-pote absente ».

Lou Charmelle Lily Labeau Danny Wilde

Direction la boutique pour les intéressé.e.s. Evidemment, il faudra payer, mais qui sait : ça viendra peut-être nourrir les projets coupés-décalés qu’elle nous évoquait en interview ? Ce serait con de mettre cinq ans de carrière à la poubelle, comme elle le dit elle-même, donc Lou fait logiquement né-tour la came aux fans… et on sait qu’ils sont nombreux parmi vous.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire