Des bombes et des bêtes

Bonne nouvelle : entre photos de seins et photos de chats, il n’est plus nécessaire de choisir. Le photographe russe Andrew Lucas a donné vie à son tour au combo ultime (boobs+kitty) avec une série de clichés baptisée Animal Planet, ode chic et bucolique à la nature et au corps féminin. Andrew Lucas y met en scène corps de femmes et animaux de tous bords, des plus mignons (chats, lapins) aux plus inattendus (renards, vaches, chameaux…).

Le résultat est fascinant, à la fois tendre et raffiné (et serait diablement efficace pour la prochaine campagne de la SPA).

Andrew Lucas

Tendres boules de poils et divines cambrures se succèdent dans les huit pages de clichés de la série (mais où va-t-il donc chercher toutes ces mannequins slaves ?). Si vous vous montrez patients, vous y découvrirez une sirène câlinant un dauphin, ou une amazone chevauchant seins nus dans la brume. Peut-être même croiserez-vous Pocahontas, promenant son chien-loup dans la neige dans une tenue parfaitement inappropriée à la saison.

Andrew Lucas

Remarquez l’affection toute particulière du photographe russe pour les mannequins du type « fine et bonne », cette espèce rare disposant à la fois des atouts des filles rondes (poitrine galbée) et des minces (jambes interminables). L’injustice faite femme.

Andrew Lucas - cowgirl

Andrew Lucas

Andrew Lucas

Andrew Lucas

Andrew Lucas

Andrew Lucas

Andrew Lucas

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire