Recette : le burrito le plus cher du monde par James Deen

James Deen a deux passions : les filles et la bouffe. Un mec normal, en somme. Dans un nouvel épisode de la série James Deen Loves Food, produite par WoodRocketTV, Mister Deen nous explique comment réaliser le « meilleur » (et le plus cher) burrito du monde, avec un savant mélange de ses ingrédients préférés. On a décortiqué pour vous la recette de ce chef d’œuvre de la haute gastronomie, afin de vous permettre de vous nourrir comme une pornstar, ce qui est un bon début.

Step 1/ Shopping
Pour réaliser les gros burritos de James Deen, il vous faut :
– Une bouteille de Macallan 18 ans d’âge (179,99$), et une autre de Perrier Jouet (49 $). Appréciez au passage le merveilleux accent français de James (à 4’01).
– De la mango peach salsa (4$).
– Un bouquet de coriandre fraîche, cueillie le matin même (3$).
– Des baked beans de chez Amy’s (6$).
– Du très, très bon riz (7,64$).
– Du guacamole (7$).
– Du brie. Aux US, ça coûte un bras. En France, vous vous en tirerez pour 3 € au Carrefour City du coin de la rue.
– Du homard (62,38$).
– Un chateaubriand, ou toute autre pièce de boeuf délicieuse mais pas donnée.
– Un peu de câviâââr type Beluga (60$).
– De belles grosses pinces de crabes (120$).
– Et des tortillas (5$), histoire d’emballer tout ça.

Budget total : 580 $. C’est cher, mais James s’en fout pas mal, c’est pas lui qui paye.

Step 2/ Les préparatifs
A 179 $ la bouteille, le Macallan 18 ans d’âge est l’ingrédient le plus coûteux de la recette, mais également le plus rentable. On en retrouve partout : dans le verre de James (on the rocks, on juge du coin de l’oeil), dans celui des assistants, en marinade sur la viande émincée, dans la casserole avec les baked beans, partout partout. Entre deux verres, n’oubliez pas de réchauffer les haricots, de cuire le riz et d’arroser le guacamole  avec du Perrier Jouet. Quoi, qui a dit « dégueulasse » ? Goûte, d’abord.

Step 3/ On tortille
James est formel, il faut faire les choses dans l’ordre. Commencez donc par enduire délicatement une belle tortilla avec le fromage de Brie. Ajoutez du caviar. Si vous n’avez pas de caviar, ce n’est pas grave : James lui-même a regretté d’avoir inclus cette saleté de Béluga dans sa recette. Ajoutez ensuite le riz, saucez le tout d’un bon shot de guacamole au champagne. Balancez ensuite les plus beaux morceaux du homard, le crabe et la viande marinée, avant de terminer par les haricots. Tentez tant bien que mal de refermer la tortilla ainsi chargée.

Step 4/ On enlève le haut et on passe à table
Parce que quand on s’appelle James Deen, on se met torse nu pour manger. Eh ouais. Bilan du maître : « Wooow ! It tastes like 700 dollars ». TU M’ETONNES.

Si vous voulez en voir plus, il mange également le dernier repas de Ted Bundy, en racontant sa vie de tueur en série par ici.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire