Entrez le vide

Les cerisiers étaient en fleurs. Je venais de raccompagner Akane, elle vivait avec un panda géant, dénommé Genma ; une histoire compliquée, elle s’obstinait à refuser mes avances. Je rentrais dans l’hôtel bon marché à porte d’entrée coulissante, où je logeais en attendant la fin de ma mission. Le WI-FI me connectait au reste du monde, surtout aux tubes porno.

Je fouillais la production locale pour dénicher des pépites. Je suis, alors, entré dans le vide.

Into the void

Entrez le vide

Un studio noir, deux blocs reproduisant le haut d’un rempart moyenâgeux. Dans chacune de ces constructions, deux orifices. Au total, deux têtes de Japonaises et deux culs, ouverts béants à mon regard interloqué. La position est inconfortable, les visages maquillés et frangés sont impassibles. La musique me plonge dans l’étrange ; des sifflements, des plaintes, des cris de mouette ajoutent à perturber le spectateur. Les mouvements de caméra ralentis font penser à Andrew Blake, l’atmosphère calme également.

Puis, la bande sonore change, les mouettes se font discrètes et Jeux interdits résonne. Je bascule avec les accords célèbres, arrangés et popularisés par Narciso Yepes. Le demi-tour inenvisageable, je vois apparaître un tube flexible, jaune, coiffé d’une boule blanche, comme un coton-tige. Un doigt s’introduit dans un anus et je sombre. Un paquebot prend le large, des voix se désolent. Le concerto no 21 de Mozart annonce l’insertion de l’embout, une pompe en vérité. Elle projette, en la jeune femme (sa réaction est encadrée à gauche de l’écran), un vide mystérieux. Une fois le tube sorti, le doigt se pose sur le trou, comme il le ferait sur une bouche. Le doigt incite au silence, à ne pas broncher. Je suis hypnotisé.

Le roulis des vagues illustre cette entrée dans le vide. Le sexe flouté, les fesses huilées, la jeune femme vit des émotions. Je ne les comprends pas. Son anus se contracte, son ventre se gonfle. Elle lutte contre l’inéluctable, se contrôle. Un prout (9:17). Le vide. La seconde jeune femme encastrée dans la muraille devient le sujet de cette expérience absconse. L’image se détraque, les plaintes rugissent de nouveau, les cris, les mouettes, le piano gémissant. Doucement, le calme revient et la vidéo se termine, sans explication.

Gaspar Noé a tourné un porno japonais.

Tags : #asshole #weird #WTF #Japan #Fart
Note XHamster : 17 votes et quatre croix et demi.
Nombre de commentaires : 3, un « thanks », un « what? » et un « Describe the concept to me again ».

Diabolique666 uploade des vidéos bien étranges pour les intéressés.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire