Tristina Mills, c’est quand même fou l’effet, l’effet que tu fais

Voici Ebony Lover316, un gros mois d’activité et déjà une centaine d’uploads, 41 ans, new-yorkais, fan de ass-to-mouth, de squirt et de doggystyle ; mais surtout de petites pépées renois bien roulées. Ce Fabrice70 d’Xvideos n’est pas venu pour étaler du beurre de cacahuètes sur ses sandwichs mais pour envoyer un message fort aux fappeurs : “j’ai siphonné une partie de exploitedblackteens mes pelos, c’est cadeau”. Il se pourrait aussi que ce soit tout simplement le propriétaire de ces vidéos en plein plan marketing pour amener les curieux à en voir plus puisqu’on le retrouve sur bon nombre de tubes… Quoi qu’il en soit, le hasard total du flux brut m’a fait atterrir sur ce qui va suivre.

Exploited Black Teens est, comme son nom l’indique, un site de pro-am (porn semi-amateur) exclusivement consacré aux teens ebony, filmées en POV. Un mec de type caucasien assez tranquille et éminemment sympathique discute avec ces filles dans une chambre d’hôtel, puis s’éclate avec. C’est en gros le même scénario répété sur des centaines de vidéos depuis des années, un taff solide à la Net Video Girls sans vraiment prendre de risques et sans tomber dans la vulgarité d’un Casting Couch ; du porno détente avec des filles qui ne font souvent que passer dans le porn.

Mais le problème avec le pro-am, c’est que comme pour le Rapido au PMU du coin, faut pas avoir peur de rester au comptoir et poser son vieux coude une partie de la journée pour retrouver son smic ; et à moins d’être totalement obsédé par la nouveauté ou être accro aux renois comme à la blanche, pas facile d’y trouver un bon fappeur.

Pourtant, voici Tristina Mills (ou Millz), micro-carrière sans intérêt (bien qu’elle soit une grande squirteuse d’après internet), sourire énorme qui vient égayer de sa bave et de sa générosité 55 minutes d’un porn joyeux, tranquille, sans démonstration, ni tricks de dingue. Un bon fappeur du dimanche comme un PQR qui frapperait à la porte. Tristina, on a envie de l’inviter partout, le bon parti, le genre de fille qui donne sans compter, sans broncher, qu’on aime sur l’instant, qu’on oublie tout de suite après mais qu’on rappelle les soirs de détresse, quand on a envie de combattre le froid et la morosité.

L’amour sans philosopher
C’est comme le café
Très vite passé
Mais que veux-tu que j’y fasse
On en a marre de café
Et c’est terminé
Pour tout oublier
On attend que ça se tasse

Serge Gainsbourg – Couleur Café

Tags : #ebony #POV #amateur (manque juste un #rimjob pour devenir un tag parfait)
Note Xvideos : 99% (200 votes seulement)
Nombre de commentaires : 6 dont un qui résume bien la situation “Damn, is this Black Girl HOTT or What”

3 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire