Le bilan 2012 : Gonzo

Fin d’année, l’heure des bilans et des tops à n’en plus finir. 2012 n’a pas été un millésime exquis en termes de porn, comme l’année dernière d’ailleurs. On trouve de belles choses mais pas assez pour apercevoir entre deux pénés, le futur du porn. On va donc vous épargner des tops poussifs et racoleurs avec les plus beaux culs de l’année ou des films que vous ne verrez jamais car vous êtes des vilains fappeurs sur tubes gratuits. On va plutôt vous faire un menu best of perso par rédacteur, voyez ça comme un gros panier garni sous le sapin de Noël, une ode à la culture porn, au sexe, aux trucs qui nous agitent et à l’amour.

Une année qui a globalement pas mal roulé la merde, du stress, pas un rond et cet internet qui me colle à la peau et me retient au sol. Mais dans cet océan ingrat aux vagues incertaines, surgit de temps à autre quelques îlots de bonheur, des bouées mentales auxquelles s’accrocher. En voici donc quelques unes, lancées en vrac.

Le web c’est comme la rue, tu avances en protégeant tes arrières et parfois dans des ruelles c’est pas un fdp qui te saute dessus mais l’amour qui t’explose à la gueule, un beau cum shot psyché de couleurs éclatantes, ça donnerait presque envie d’ouvrir la bouche en grand en attendant sa sentence. J’ai ainsi croisé un soir, des tumbr avec quasi uniquement des gifs de Rihanna : ohmyrihanna (leur ligne édito a changé depuis, y’a surtout des photos… tristesse)

SnM

Ma fascination fut intense, mon obsession évidente, mon petit porn sans fap. Mais comme musicalement, Riri ne cherche plus trop à nous exciter, 2012 était plutôt l’année du label Ellum Audio, du plus sexuel des espagnols : Maceo Plex.

Basse tendue et souple, belle teub Maceo

La deep house permet de rapprocher les peuples, et le sable des plages d’Ibiza remonte maintenant jusqu’en Allemagne. Maceo possède la science des basses synthétiques et sa musique chargée d’amour coule dans mes veines. Chaque sortie sur son label encourage le trafic de stupéfiants, comment résister à la bombe Stella’s Way, ne pas toucher l’espace sur Future Musik, ou avoir les poils qui se hérissent sur Deez Nuts ?

BO parfaite pour un porn parfait, où Bobbi Starr n’en finirait plus de faire rentrer et sortir des trucs de son boule brillant dans un porn pervers et joyeux… À 29 ans, la dernière des porn stars s’épanouit, devient encore plus belle qu’à ses débuts et m’amène de plus en plus à croiser sur mon chemin de fap les délicieuses soumissions de Kink.com. Studio de l’année qui écrase la concurrence en innovant en permanence et dont la porte chez TSSeduction s’ouvre sans honte sur de belles teubs séduisantes, soit le meilleur site de trans au monde. 2012, année de l’hétéroflexibilité ? On ne sait pas mais certainement celle de l’hélicoteub (la bifle, c’est tellement 2011), passée de l’obscurité au grand jour à la faveur du clip de 3-Way de Lonely Island et de notre star Aleksandr Pistoletov, marin russe et prince wtf de l’incruste vidéo.

Rituel du matin à la rédac

Wtf comme se perdre trop loin dans xHamster et se demander si ce n’est pas la porte dérobée de Clips4Sale version streaming gratos, du fap honteux il y en a eu des tonnes, du genre pas montrable au Bon Fappeur, tout comme ces sextapes persos qui sont le sel de la vie. Des tags rares qui nous écartent toujours un peu plus loin de l’autoroute mainstream, pour plonger dans le homemade mal filmé : self squirt facial par exemple, un tag quasi introuvable mais qui pourrait bien être le NEXT BIG THING de 2013 (on parle de la version pour fille, celle pour mec étant déjà bien répandue — passion être servi par soi-même).

Une journée comme une autre au Tag Parfait

L’industrie du porn aura donc du mal à nous remettre dans ses filets en 2013 si elle ne nous propose pas de la nouvelle came. Elle a bien tenté cette année d’imposer le concept de glam-core – au demeurant pas trop mal – mais virez-nous cette bande son chiante et ces effets brumeux, ça annihile complètement l’excitation, et pondez-nous aussi un Spotify du porn, ça fait trois ans qu’on attend !

Du porn, on a surtout retenu l’à-côté : le tumblr complètement fou de Jessie Andrews et sa vie hors-porn tellement excitante ; des pratiques comme le prolapse ; les lavements multicolores et qui nous laissent pas mal dubitatifs mais qui permettent au moins de péter des câbles plus gros que ceux du Pont de Normandie ; l’insolente ascension de Fabian Thylmann, le magnat du porn à qui on ne peut pas reprocher un certain flair ; les tubes qui deviennent des réseaux sociaux ; Yo-Landi Vi$$er ; cette idée que se branler est un acte héroïque.

Meilleur espoir porno 2013

Alors a-t-on bien bandé cette année ? Sensiblement oui, la quine haute et fière ; la chôtte offerte, une libido au top avec des sextoys qui repoussent les limites de l’orgasme dans une bonne ambiance power fap à qui jouira le plus fort. Par contre on a surtout attendu – en vain – la prochaine star qui allait enfin pouvoir remplacer celles qui ont quitté le jeu trop tôt : Lou Charmelle, Jada Fire et Jenna Haze, Faye Reagan (c’est tout comme), Tori Black, Stoya (qui se fait extrêmement rare).

On espère comme chaque année que l’année suivante sonnera comme une déferlante, un nouvel alignement des planètes. Personnellement j’y crois fort, 2012 était nourrie de tension et de haine, 2013 fera régner la joie et l’amour, un millésime en préparation, on croise les wads.

Bisous

6 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap