Fabian Thylmann arrêté pour évasion fiscale, et après ?

Breaking news, notre “pote” Fabian Thylmann à la tête de la holding Manwin (Youporn, Pornhub, Brazzers, Reality Kings et de nombreux autres sites et tubes) vient de se faire pincer en Belgique (là où il réside) par la police allemande (d’où il est originaire) pour soupçon d’évasion fiscale. Le bonhomme aux airs de Kim Dotcom du porn, aurait semble-t-il un peu trop forcé sur l’optimisation fiscale. On se demandait, il y a peu si quelque chose pouvait arrêter le glouton du porn, il semblerait donc que ce soit la justice. Pourtant, de son propre aveu le montage financier de sa holding avait été entrepris par des experts du milieu, n’étant pas à notre tour des experts dans ce domaine, on veut bien le croire, en attendant il va devoir s’expliquer à la polizei de Cologne. Au demeurant, on ne se fait pas trop de souci pour lui, avec une boite qui génère plus de 350 millions de $ de CA par an dont il est l’unique patron, il a sûrement de quoi se payer un bon avocat.

Avocat légume noyau

Yummy !

Ce qui est plus intéressant, c’est de voir les réactions agressives dans le milieu porno. Fabian Thylmann n’est pas bien vu, voire sensiblement détesté. Plus virulent encore, le milieu des webmasters X l’accuse d’avoir tué leur business en développant le sien sur le vol de contenu. Accusation recevable mais qui oublie un peu vite qu’avant de devenir l’empire Manwin, la holding était dirigée pas d’autres personnes. Elle s’appelait Mansef avec à sa tête l’ancienne équipe de Brazzers et le processus de changement de modèle économique – en s’appuyant sur les tubes et la publicité – était déjà en cours depuis 2007. Fabian n’a fait que revendiquer ce modèle au lieu de se cacher, contrairement à l’équipe dirigeante précédente.

Certes, le succès des x-tubes – Youporn en tête – s’est appuyé sur du contenu volé et sur la loi américaine sur le copyright qui décharge de responsabilité l’hébergeur (avec l’obligation de retirer le contenu incriminé en cas de signalement). Entre temps ces mêmes tubes, et précisément ceux du réseau Pornhub ont commencé à clairement cleaner ce genre de contenu et à s’allier avec un maximum de productions — ce qui est toujours plus simple quand on a racheté une partie du milieu… Le résultat est assez simple : des tubes remplis de previews légales de 5 mins, des petites prods affiliées, des chaînes officielles correctes, beaucoup de pubs et globalement du gonzo très médiocre que les gens abandonnent progressivement au profit d’Xhamster (1er site porno en France d’après Alexa, 35e site de France) ou des agrégateurs comme TubeGalore, au contenu plus “libre”.

Alexa Xhamster France classement adulte

Entre la Fnac et L’Internaute, le porn. Source : Alexa 11/12/12

Fabian a la justice au cul, mais il ne doit pas être le bouc émissaire du lent cancer qui ronge le business du porn. Beaucoup aimeraient le voir pendu à un croc de boucher car il cristallise les problèmes dans le X, mais il n’en est pas foncièrement la cause. Et ce n’est pas se faire l’avocat du diable que de dire ça, c’est juste une réalité, l’industrie n’a pas su sentir le changement radical de consommation chez les spectateurs. Les gens veulent du porn sans payer, car le porn n’est pas une nécessité pour eux, ils se contentent de ce qu’ils ont, même si le site de bobbistar.com défonce, même si le prochain Digital Playground sera fou, ils ne voudront pas dépenser de l’argent là-dedans. Il a juste copié le modèle de Youtube et l’a appliqué au porno, soit monétiser le trafic autrement qu’en le convertissant vers d’autres produits. Que peut-on réellement lui reprocher si ce n’est d’avoir pigé le système, de plus dans un cadre légal ?

Before Internet Porn

Qu’a fait l’industrie depuis 5 ans pour proposer un modèle alternatif satisfaisant ? Toujours des sites à 30 dollars ou des scènes à quelques euros, des attrape-pigeons à grand coup de CB30 (30 minutes d’accès à un site puis passage automatique à un abonnement) et toujours aucun modèle comme Spotify ou Deezer en vue. Que faire de la masse hallucinante de fappeurs qui se rue sur les tubes tous les jours ? Que leur propose-t-on ? Il existe un nouveau business à créer pour sauver cette industrie qui tangue, montrer du doigt Fabian Thylmann ça serait se cacher derrière.

Le vrai problème de ce type c’est qu’il se fout délibérément du porno, pour lui c’est un marché comme un autre ; il a juste été suffisamment malin pour le comprendre différemment. Alors ses problèmes d’évasion fiscale, c’est juste l’histoire d’un mec boulimique qui a trop tiré sur la corde, qui a voulu une part de gâteau en trop. Youporn, Pornhub et les autres continueront avec ou sans lui (certainement avec), les producteurs continueront à tourner en rond, les webmasters à râler, le X français à s’écrouler et nous à fouiner internet pour trouver le tag parfait.

grumpy cat sad

Grumpy fapper

1 commentaire Voir les commentaires

  • « et nous à fouiner internet pour trouver le tag parfait. »
    si ça peut vous aider…, voici une liste de (pratiquement) tous les tubes pour adultes (une centaine) et agrégateurs de tubes (une dizaine) et un paquet de blogs gratuits sur le porno, le sexe et la sexualité, il paraît même qu’on y trouve le tag parfait :
    ça se passe ici >>> LISTEX.FR (c’est sans pub soit dit en passant)

    Vous avez raison, l’industrie du X , notamment en france, n’a su réagir face à la déferlante des tubes qu’en utilisant des procédés de plus en plus agressifs et attrapes couillons à la limite de la légalité. Ce sont les contorsions d’un bizness agonisant qui s’accroche aux branches comme il peut.

Laisser un commentaire