Hot Chip – Don’t Deny Your Heart

Les dimanches soirs de la rédac’ se partagent en deux catégories : il y a ceux qui regardent le foot, et ceux qui préfèrent baiser ta gow. Rassure-toi : mon corps suave et moi rentrons plutôt dans la première catégorie, frère-code oblige. Car le foot, au-delà de ses caricatures faciles (et méritées), offre une cosmogonie du monde pleine d’amour entre les corps, entre les coeurs, entre les culs.

On reproche au foot d’être un sport de pleureuse, de danseuse, ou pour le dire plus clairement : de tarlouze ? Eh bah ouais mon gars, ouais. Parce qu’on n’a aucune honte à être des garçons sensibles qui nous frottons le corps dans l’intimité du vestiaire. Alors, le dimanche soir, oublie ta gow l’espace d’un instant : on a des bières et un canapé confortable. Et du lub’ si c’est ta première fois.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire