Adopte un perv : le porn est un réseau social comme les autres

Marky Zucky ne mouille pas encore son caleçon à fleurs, mais presque. Car le porn est un réseau social comme les autres : on s’y soûle, on s’y croise, on s’y effleure les cheveux. Pécho sur Internet, c’est parfois (souvent) la croix et la bannière : la drague sur Facebook n’a jamais vraiment marché ; la drague sur Twitter s’est fait older avant même d’exister ; la drague sur Meetic coûte le bras dont on aurait besoin pour se branler suite à ses échecs ; la drague sur Adopte revient à découvrir un code pénal sous les jupes des filles ; quant à la drague sur Adult Friend Finder… on est vraiment obligé d’en parler ?

Alors on se rabat sur les seuls sites fap-friendly qu’on connaisse : les xtubes. Heureux que nous sommes, ils ont compris notre peine et tentent d’y remédier. Si l’information a fait autant de bruit qu’un muet chutant dans un trou noir, c’est peut-être parce qu’il s’agit d’une évolution naturelle : avec la création de profil – et les options de recherche qui vont avec -, les tubes élargissent leur offre commerciale au dating entre exhibs de tous poils (depuis avril dernier sur xvideos, mais depuis un bail sur xhamster).

Tes préférences à toi : la quête du tag parfait appliqué à la vie

On doit avouer ne jamais s’y être plongé plus tôt, trop concentrés que nous étions à méditer sur nos pires et meilleurs fappeurs. Mais le taulier a demandé qu’on s’y penche, alors on s’est penché. Et c’est tout un monde qui s’est ouvert à nous, fait de chattes amateurs, de bites pixellisées et de compte fake certifiés. La validation de profils, c’est évidemment LE truc qui peut faire ou défaire un site de rencontre ; et c’est encore plus valable quand il s’agit de montrer son kiki sur une vidéo dégueulasse, on remerciera donc les tubes de faire la police à notre place (on est pas trop fétiches de l’uniforme à la rédac’).

Plongeons donc dans le flacon jusqu’au bout de l’ivresse : à la différence des réseaux sociaux / de rencontre précités, les xtubes disposent d’un avantage aussi logique qu’inconsidéré : tout le monde est là pour la même chose. Plus besoin de tourner autour du pot, à moins d’être dans la thématique uro : on discute, on danse, on discudanse et après… ON BAISE. Par cam ou IRL, le choix vous appartient. Parce que les belles rencontres se font partout, mais surtout une main dans le slip. Il faudrait penser à prévenir celui de Marky Simoncini.

La « shavedsophie » ci-dessus est un compte vérifié : elle dit avoir 23 ans, on rigole doucement – une goutte de sueur sur la tempe.

Enfin, voilà pour la théorie. Parce que dans la pratique, difficile de savoir si ce genre de dispositif peut véritablement marcher… ou si ce n’est qu’un repaire à fakes de plus. Mais qu’importe : Zucky a décidé d’interdire les liens en provenance de ces xtubes ? pas de problème : il suffit de créer un Facebook interne avec son wall, ses messages privés, ses profils, ses gouts, ses like, ses favoris, ses coeurs et ses larmes. On tient enfin le 2.0 du porn 2.0, qui n’était avant qu’un simple 1.0 puissance 2. Les amateurs de chiffres apprécieront l’équation, en attendant de s’y laisser tenter.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap