10 conseils pour réussir sa sextape

Sur StreetPress, le réalisateur Fred Coppula et Aurélie, amatrice à ses heures perdues, ont un conseil essentiel à donner aux couples qui veulent se filmer : « ne surtout rien prendre des pros ! » La quintessence de la sextape c’est d’être naturel.

Un panel d’experts : 

> A 44 ans, Fred Coppula est un des réalisateurs star de l’écurie Dorcel avec plus de 100 réalisations au compteur. Ex-compagnon de Clara Morgane, il a fait tourner presque l’intégralité de la scène X héxagonale. Il est a la tête du magazine Chobix.

> En couple avec son copain depuis 2 ans, Aurélie amerait sauter le pas de l’échangisme. En attendant, ils ont mis en ligne une vidéo et participé a des webcams live sur des sites libertins. Aurélie ne s’appelle pas Aurélie. Elle a 26 ans.

1 POUR FILMER, PRÉFÉRER UN IPHONE

Plus économique qu’une caméra pour une qualité presque équivalente (HD sur l’iPhone 4 et 5 ! ). Mais surtout l’iPhone, et toutes les petites caméras en général, permettent aux tourtereaux d’avoir une meilleure sensation « d’intimité » qu’avec du gros matos.

L’avis de Fred Coppula : « L’iPhone c’est ce qu’il y a de mieux, ce qui va effrayer le moins la jeune fille. On est d’accord, ce qui est important, c’est de le faire à la supercool, d’être à l’aise. Et il n’y a rien de mieux qu’un tout petit matos pour faire une bonne sextape. »

2 BANNIR LE PLAN FIXE, PRIVILÉGIER « LE POV »

POV, ou Point Of View. Dans le milieu, c’est l’art de filmer en caméra subjective pour donner l’impression au spectateur d’être à la place de celui qui tient la caméra. A l’inverse du plan fixe qui peut s’avérer particulièrement redondant, le POV permet de multiplier les angles. Les partenaires peuvent aussi s’échanger la caméra pour que chacun filme ce que l’excite. Votre film n’en sera que plus vivant.

L’avis d’Aurélie : « Le plan fixe est à bannir ! Sauf si c’est pour jouer sur le côté images volées ou voyeur. Et encore… Il vaut mieux partir du principe que c’est du POV à fond. Se passer la caméra, jouer avec. Et avec un écran rétractable, on peut la tenir à bout de bras pour élargir les plans. Après il y a toujours un moment où les bras sont trop courts, c’est là qu’on pose la caméra sur un rebord, sur une table. »

3 Y ALLER À L’IMPRO PLUTÔT QUE DE SCÉNARISER

Rien de pire que des répliques qui tombent comme un cheveu sur la soupe, du genre « Oh, je dois m’abaisser pour ramasser ce foulard » (et toute les phrases qui commencent par « oh », en fait). Vous n’êtes pas acteur – et encore moins scénariste : votre spontanéité et votre complicité suffiront à apporter de la fraîcheur à votre sextape.

L’avis d’Aurélie : « Il faut y aller au feeling, sans prévoir de positions, ni ajouter d’accessoires. Il ne faut surtout pas que ce soit mécanique. Le plus important c’est d’être à l’aise pour complétement oublier la cam, ne jamais la regarder. Faire en sorte que ce soit naturel, comme si c’était des yeux d’un ami qui venaient observer. Quand on exagère, ça se voit vraiment sur le visage. Ça sert à rien, et ça peut couper votre partenaire. »

4 DITES-NON AU SYNDROME DE LA VIDÉO VERTICALE

C’est une erreur classique que vous retrouvez ici et là : si vous filmez avec un téléphone, ne tenez pas l’écran de façon verticale. N’oubliez jamais que les vidéos sont faites pour être diffusées horizontalement. Sinon vous ferez partie de ces boulets dont les œuvres se retrouvent encadrées par deux larges bandes noires. On appelle ça le syndrome de la vidéo verticale .

L’avis d’Aurélie : « C’est vraiment quelque chose qui me dérange quand je tombe sur des vidéos amateurs. Peut-être parce que je travaille dans l’image mais le plan vertical alors que la vidéo est diffusée horizontalement, ça casse tout. On perd le 1/3 de l’image. »

5 ATTENTION AUX NUISANCES SONORES !

Tu ne t’es toujours pas remis de cette vidéo où un couple allemand s’envoyait en l’air avec en fond sonore un chant tyrolien ? La musique sur une sextape, c’est un tue-l’amour. Comme le bruit d’une télé allumée d’ailleurs. Et puis ça masque d’autres sons qui pourraient s’avérer bien plus excitants.

L’avis d’Aurélie : « Surtout de ne pas mettre de musique en fond sonore. Tout de suite tu te rends compte que ça fait dégueu. Ça grésille. Au pire, tu peux la rajouter après au montage. D’ailleurs quand je regarde des vidéos amateurs, je trouve ça vraiment dommage qu’on n’entende pas les voix. Nous, on utilisait le micro de la caméra HD. La qualité était vraiment bonne. »

Fred Coppula : « Quand je fais des vidéos pour moi, je ne filme que ma bite »

Lisez la suite sur Streetpress !

4 commentaires Voir les commentaires

  • Le passage sur les positions est un peu nul dans la mesure où la fille peut très bien filmer également. Et puis c’est un peu léger d’inciter au vol d’image sans consentement… Non?

  • Sacrilège ! Recommander un IPhone pour filmer ? Y’a pas que la résolution de la vidéo qui compte. Une petite caméra (pas les merdes qui ressemblent à des iphones, hein, une vraie caméra), ça fait des vidéos vachement plus chouettes, sans être énormément plus encombrant.

    Sinon, j’ajouterais couper au montage les scènes trop longues. Parce que même si les protagonistes s’éclatent, si c’est répétitif pendant plus de 3 minutes, les gens qui regardent se font chier.

  • La dernière que nous avons filmé une de nos partouzes avec mon mari et quelques amis, on a pris du trop bon matos : bilan, personne n’a voulu croire que c’était du vrai amateur.

Laisser un commentaire

Le Bon Fap