Holyporn & Pornwood

La britannique, E.L James a vu son roman best seller, « Fifty Shades of Grey » adapté en une bonne veille parodie porn. Le pitch : Anastasia rencontre Christian Grey, milliardaire adepte de bondage. Il va alors déflorer la petite et lui faire entrevoir les possibilités sans fin du sexe brutal.

Le livre est aussi brise-burnes que la messe du dimanche matin en lendemain de cuite. Les scènes de cul n’arrivent même pas à la cheville d’une Mimi Mathy sous GHB. Le réalisateur Jim Powers, a donc eu la bonne idée d’éluder les scènes relou et de garder que le cul. Sorti il y a deux semaines, »Fifty Shades of Grey, a XXX Adaptation » a permis à Ryan Driller de se prendre pour Christian Grey et de défoncer Allie « Anastasia » Haze sans passer par quatre chemins (ou si en fait, on vous laisse compter). Cette parodie choppe tout de même un Xcritic Pick au passage, ce qui entre nous ne veut pas dire grand chose :

If you enjoy a good movie with awesome sex, you will love Fifty Shades of Grey – A XXX Adaption and is an  “XCritic Pick”  for me. Be sure to get your copy pre ordered today.

L’histoire ne s’arrête pas là. Le bouquin a fait tellement d’émules qu’il devrait être adapté sur grand écran d’ici 2013. On se demande si ce ne sera pas une parodie soft de la parodie XXX. Bon pour l’instant, pas de réalisateur, les rumeurs parlant de Bret Easton Ellis ou Angelina Jolie étant avortées. Pas d’acteurs définitifs non plus, Ryan Gosling ou encore Ian Somerhalder pour le rôle de Christian. On a même sérieusement parlé de James Deen, avant que l’info soit démentie. On s’attend donc à un projet sacrément opportuniste.

grrrrrr sauvage…

Imaginons un film entièrement tourné en POV, un scénar’ qui tient sur trois lignes et un nombre limité d’acteurs. James Deen dans le rôle principal, ok. Jessica Biel ferait une bonne fausse vierge vulgaire. Bref, une belle promesse de critiques sulfureuses et élogieuses d’une long métrage calqué sur un porn. L’industrie du film hollywoodien ne s’écarte pas tant que ça de sa ligne de conduite, tant on sait que le sexe est vendeur. L’intrusion du nom de Deen dans la liste des acteurs potentiels le prouve. On peut même parier sur l’avenir en imaginant une version tout public du Bang Bus. Un horizon remplit d’oscars en perspective.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap