Le Love Joule, bar à toys nippon

Un bar dédié à la masturbation féminine vient d’ouvrir ses portes au Japon, il s’appelle le Love Joule. Est-ce qu’il y a un rapport avec l’unité de mesure de l’énergie ? Probablement mais ça sonne pas super quand même, par contre ils ont une chouette collection de sextoys sur leurs étagères. Du Lelo, du Fun Factory et des tonnes de lub (et peut-être quelques bouteilles de sky japi-jap, qu’est-ce que qu’il y a de plus excitant qu’une fille qui boit du Yamazaki ou du Nikka ?).

Taulier ! Un Lelo on the rocks !

Est-ce que les toys servent de touillette ? Est-ce que la carte des cocktails propose des astuces fapping aux japonaises ? A quoi peut bien servir un bar si on n’y va pas pour se mettre une pille ? Tant de questions sans réponse mais une imagination qui s’envole loin vers le quartier Shibuya pour entendre ces conversations chargées de bons plans point G ou de recommandations sur les meilleurs Magic Wand d’Hitachi afin de squirter sur Mars et éclabousser Curiosity.

Magic Wand, you did it wrong

Pendant que les filles se racontent leurs meilleures histoires de callage de wads, où sont passés les hommes ? Pour entrer au Love Joule, il faut être accompagné, impossible d’y venir seul pour laisser traîner ses oreilles et associer le porn auditif au tag #solomasturbation. Les hommes sont posés dans le rade en face à descendre des Asashi en se racontant comment ils ont atteint des orgasmes cosmiques avec leur dernier Tenga, le Fleshlight de Jesse Jane ou les butt-plugs d’Aneros – les dernières innovations pour repousser les limites de l’orgasme.

Si vous êtes arrivés à la fin de cette brève, bravo, vous avez gagné un bonus teasing. Lundi (ou dans la semaine si on a du retard, ça arrive souvent) on sort un nouveau projet. Il se pourrait bien que ça parle de sextoys, de branlette augmentée (ou fap enhancer) et d’orgasmes incroyables.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap