search.xxx, le moteur de recherche des pigeons

La semaine dernière sortait en grande pompe le moteur de recherche search.xxx (garanti sans virus grâce à McAfee, sans pub, « anonyme », blablablablablabla) pour les noms de domaine en .xxx propulsé par la firme ICM Registry, qui regroupe, tenez-vous bien plus de 13 millions de sites ! ICM Registry a lancé le .xxx l’année dernière avec l’ambition de donner un cadre sécurisé au porno en ligne. Leur ambition était surtout de se faire un maximum de cash sur la peur des sites « classiques » de se retrouver squattés par leur version .xxx, d’où les 13 millions de sites (ou de pigeons) qui ont enregistré leur très coûteux nom de domaine (145 € HT/an, soit environ quinze fois plus cher que la version .com).

Belle pub

Vous connaissez des sites pornos en .xxx vous ? Nous pas vraiment. Le principal hater n’étant rien d’autre que Fabian Thylmann, à la tête de Manwin, soit d’une grande partie du porn en ligne. Sans oublier ces sites qui ont un .xxx mais renvoient dès le premier clic sur leur version .com… L’industrie du porno rechigne à adopter ce nom de domaine de peur de finir cloisonnée et donc d’être plus facilement contrôlable, ce dont se défend ICM Registry (à juste titre, on ne peut pas leur reprocher ça).

Ce sont surtout des petits filous, avec un service de presse assez puissant, c’est pourquoi vous avez pu voir la presse reprendre leur communiqué de presse à propos de leur moteur de recherche que personne n’utilisera jamais. La bloggueuse star Violet Blue s’en amuse dans ce billet et vous propose de vérifier qui fait de la pisse- copie sans trop se poser de question :

Mail reçu :

Hi Violet,
Later this month, ICM Registry, the company that created and now operates .xxx domain names, is launching their very own search engine just for adult entertainment websites, Search.xxx. Similar to your favorite search engine, consumers looking to surf the web for adult content only have to input a few keywords or topics and thousands of .xxx websites will appear.

Not only is Search.xxx the first search engine dedicated to over 13 million .xxx websites, it is the only porn search engine that brings you “clean” porn –clean in a good way! The .xxx domains are the only ones in the world that benefit from a daily malware scanning as a standard, which makes it one of the safest top level domains on the Internet; no cookies, no tracking, and no unwanted viruses will be stored on your computer when you visit a .xxx site.

In addition, it has a very simple user interface, with zero clips – so when you visit the site and search for what you like, you will only run into the porn of your choice (no accidental glimpses of something that is NOT your speed).
I have the CEO and brainchild of Search.XXX, Stuart Lawley available to interview, as well as porn star Nina Mercedez. The search engine launches on Sept 27th, so I’d love to set up something that runs towards the end of the month.
Let me know your thoughts on this.
Thanks! [NAME REDACTED]

Et le résultat dans la presse américaine :

Et française :

Pas mal hein ? Quel intérêt d’un tel moteur de recherche si vos sites favoris n’y sont pas ? On n’a trouvé aucun studio intéressant, de tube ou de site officiel. Où sont passés les 13 millions de sites en .xxx ? (un type à la rédac a hurlé DTC !, pourquoi pas…). Encore une annonce d’ICM pour leur propre intérêt, c’est à dire leur compte en banque, sous couvert de protéger l’internaute évidemment. Un effet d’annonce bien orchestré, dont les soupçons de conflit d’intérêt dans ce nouveau business sont réels.

Beau mug Stuart

Pourtant leur PDG, Stuart Lawley est formel : « C’est le même porno en termes de contenu, mais dans un environnement plus propre, plus sûr et plus agréable ». Oui, oui, bien sûr. En réalité seuls 240 000 noms de domaines sont enregistrés dont 80 000 pour se protéger des vols de marques déposés nous rapporte Clubic.

Le search.xxx partait tout de même d’une bonne intention quand on connait les difficultés que subissent les webmasters X pour référencer correctement leurs sites dans Google depuis l’arrivée des algorithmes Panda puis Pingouin qui ont défoncé le porno au bazooka. On aurait juste préféré que l’idée vienne d’une autre firme qu’ICM, dont l’honnêteté manque à leur com bien huilée.

2 commentaires Voir les commentaires

  • Dommage le sujet m’avait intéressé, car google est pas super copain avec les sites de contenu x, mais c’est visiblement quelque chose à éviter. Le .xxx n’a jamais été qu’un effet d’annonce qui n’a pas eu de succès.

  • En effet, ces noms de domaines sont horriblement couteux ! La procédure pour le dépot est quelque peu bancale aussi.

    Je ne comprends pas pourquoi les médias ont tout de même parlé de ce lancement (hors mis le fait qu’ils ont un service de presse puissant).

    Dire que : « le porno a désormais son moteur de recherche » me fait bien rire.

    A vouloir cloisonner, on finira par avoir un moteur de recherche par catégorie d’activité, et puis ensuite on fera aussi un moteur de recherche de moteur de recherche… quelle hérésie !

Laisser un commentaire