Au pays du porn levant

Voilà quinze ans que le porn sur internet nourrit mon zgueg, tous les tags possible ont été testés, et j’ai toujours réussi à venir à bout de cette libido infernale. Il existe pourtant une île aux fantasmes qui ne m’a atteint que de trop rares fois : le Japon.

Difficile pour un occidental de se plonger dans le porn japonais sans ressortir le sourcil relevé jusqu’aux cheveux, tant leur culture est éloignée de la nôtre. N’ayant pas l’érudition d’une Agnès Giard, je me contente d’être fasciné sans rien comprendre face à cet objet porno inconnu. Le tumblr pincheputa92 répond à sa manière à cette envie d’hallucination et propose une compilation de copies d’écrans de porn jap entrecoupées d’images de Sailor Moon, de roses et de trucs mignons. Un résultat hors du temps, innocent et beau malgré les pixels et ces caméras HD qui commencent à dater. Ce mélange de douceur et de violence, d’incompréhension et de fascination ; comme quand on regarde par la fenêtre du train le paysage défilé.

Le Japon en cloisonnant son porn autour d’une règle simple : pas de sexe à l’écran, a fait exploser son imaginaire et sa liberté, offrant au monde un grimoire infini de perversions, une version remaniée et en couleurs des 120 Journées de Sodome. Chaque image pourrait faire l’objet d’un article, chaque vidéo un roman, la richesse du porn est dans son renouvellement permanent, dans sa capacité à mettre en images l’imagination humaine.

 

La suite sur pincheputa92.tumblr.com

Edit : Le tumblr repose désormais en paix dans le cimetière d’internet, mais il a marqué à tout jamais son empreinte sur nos dashboards Tumblr.

4 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire