L’humour douteux des pornstars américaines

On vous annonçait hier via Popporn que Riley Steele partait avec BiBi Jones de chez Manwin/Digital Playground suite à des projets qui n’aboutissaient pas avec le studio, et bien c’était en fait une blague, ou une poussée d’attention whorisme, on ne sait pas très bien. Petit résumé : elle poste hier cette vidéo où elle apparait sous le choc ou foncedée (le cours Florent n’a pas validé son petit style) et où elle explique plus ou moins ses raisons, entre deux sanglots pas très crédibles.

Quelques heures plus tard elle balance ce tweet :

La fameuse blague toute pourrie du “non, j’déconne”. Affaire complètement naze qui n’est pas sans rappeler un cas un brin plus extrême chez Digital Playground. Rappelez vous à la rentrée 2011 Raven Alexis (autre contract girl du studio) émouvait la planète porn et ses fans en annonçant un cancer incurable du cerveau, demandant des petits cadeaux et de l’attention avant sa mort imminente, tout en live tweetant sa chimio — ambiance. Ça m’avait particulièrement ému, pas que Raven soit ma pote, juste quand je joue à cinq contre un devant une actrice, j’ai l’impression de partager son intimité, j’ai le fap romantique, le fap sensible… La larme à l’oeil, la goutte au gland.

Et bien Raven Alexis a miraculeusement survécu à son cancer incurable en buvant de l’eau minérale, après quelques longs mois de pleurnichage, explosant par là même, le record du monde d’attention whorisme de tous les temps.

Malaise sur toute la ligne, pire qu’un sketch sans fin de Denis Maréchal.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap