C’est quoi ton porn Alex Nassar ?

Alex Nassar est co-fondateur de la marque Otaku et du site ChoucrouteGarnie, il est également producteur et journaliste pour Game One & MTV et bosse en télé plus de plus de 10 ans. Vous l’aurez donc compris, Alex aime particulièrement le macramé et les danses celtiques. Pour Le Tag Parfait, il a accepté d’ouvrir son coeur, d’ouvrir ses grands bras et de nous y accueillir pour nous raconter de bien belles histoires.

La première scène (ou film) qui t’a marqué ?
C’était forcément un film sur Canal +. À l’époque, j’allais chez mon voisin le samedi soir, « pour jouer à la Super NES ». En fait, on attendait que ses parents aillent se coucher pour pouvoir éteindre la console et mettre la quatre. On s’est évidemment fait choper un maximum de fois par sa mère ou ses soeurs… Le moment le plus embrassant, c’est quand son père a voulu rester avec nous pour regarder le film… Ça m’a tellement traumatisé que je me suis payé un décodeur pirate dès le lendemain pour éviter ce genre de moment… très embarrassant. Et puis c’est quand même plus cool d’être seul quand tu mates un film de cul… À partir du moment où j’ai eu ce décodeur, j’ai arrosé tous mes potes de collège avec des VHS longue durée.

Pour revenir à la question initiale, je ne me souviens pas d’une scène en particulier. Plutôt des actrices de l’époque. Avant que je m’intéresse vraiment au sujet, la seule star française pour moi était Brigitte Lahaie. Quand j’étais en âge de comprendre son art, elle était déjà à la retraite et à part Canal, il n’y avait pas beaucoup de sources d’informations ; j’allais donc voler des magazines de cul chez le libraire de mon quartier pour me tenir au courant. Et des magazines de jeux vidéo aussi.

Pour moi, les deux univers sont très liés. C’est pour ça que je pensais que Katsuni ferait une égérie parfaite pour Otaku. Bref, grâce à Canal, j’ai découvert Draghixa, Tabatha Cash, Laure Sainclair, Olivia Del Rio et toute cette génération d’actrices. L’âge d’or. Merci les filles, merci Canal, merci Monsieur Dorcel.

La dernière scène que t’as vue ?
Une compilation un peu naze avec Stoya. J’étais super déçu. Je traînais machinalement sur un site de cul que je ne connaissais pas et je suis tombé dessus. Je me suis dit que ça pouvait être cool alors j’ai cliqué. Putain la déception… Images crades, mal montées… En plus, le truc qui m’a un peu bloqué, c’est un passage où Stoya se frotte sur un ours en peluche géant et qu’elle termine par lui mettre des coups de couteau (au début de sa carrière chez Razordolls, ndlr). La scène en elle-même ne me dérange pas (chacun son délire) mais POURQUOI le mec qui a fait la compil a jugé bon d’intégrer ça parmi des séquences « classiques » de cul ?! Et puis les compilations de ce genre sont souvent montées en musique. Les mecs essaient de faire des clips. Je trouve ça ridicule de voir des images pornos sur fond de Black Eyed Peas. Remarque, les Black Eyed Peas sans images pornos, c’est pire donc je vais arrêter de me plaindre.

T’en regardes souvent ?
De moins en moins en fait. Je crois que j’ai frôlé l’overdose au milieu des années 2000. Là, c’était de la folie pure. Je voulais TOUT voir, découvrir toutes les actrices, tous les genres, tous les vices, toutes les prods, tous les réalisateurs… Je téléchargeais tout ce qui passait. Même au bureau ! Vidéos, photos, tout. Et puis c’est passé tout doucement, j’en ai un peu marre du hardcore. Voir des nanas se faire déglinguer salement par des mecs chargés au Viagra ça ne m’excite plus trop. Enfin ça dépend des périodes en fait. Ça reviendra peut-être. J’appelle ça le syndrome Sasha Grey.

Aujourd’hui, je ne télécharge plus rien. Que du streaming via des portails spécialisés genre 4Tube, PornHub ou RedTube.

Tes tags ?
Rien de très original. J’ai une vraie fascination pour les pieds et les jambes des femmes. Et par la force des choses, pour leur cul. Donc avant de m’intéresser au contenu même d’une scène, je regarde d’abord attentivement à quoi ressemble la ou les actrice(s). Si les critères sont remplis (#nicefeet + #longlegs + #crazybutt + #prettyface), le reste suit en général.

Ton tag parfait ?
Difficile de ne garder qu’un tag… Je peux en assembler plusieurs pour composer MON tag parfait ? Genre : #YoungRedHeadSlutBeautifulFeetCrazyButtNiceLegsFuckedHardSquirtCumshot

Tu as des tags interdits ?
Je suis assez old school en fait. Tout le délire autour du squirting (big up Cytherea) m’a fait marrer pendant un temps mais j’en suis revenu. Les trucs avec des nains, des femmes enceintes, des vieilles, des animaux ou autre, ça me fait ni chaud ni froid. Donc pas vraiment de tag interdit mais je sélectionne soigneusement ce sur quoi je clique.

Un réal ou prod préféré ?
Pas en ce moment, non. J’aime bien Brazzers ou Bang Bus mais je ne suis abonné à aucun site payant. J’ai trop lâché de thunes dans les Allopass pour remettre du blé dans le porno aujourd’hui. Dorcel est évidemment ma prod préférée puisque c’est elle qui m’a éveillé à cet univers. Et pour les réalisateurs, j’ai des références essentiellement françaises : Michel Ricaud, Alain Payet, Hervé Bodilis, Fred Coppula… Quand j’ai appris la mort d’Alain Payet, ça m’a fait super bizarre d’ailleurs.

Tu as des acteurs ou des actrices préférés ?
Pour les acteurs, à part Rocco qui reste la superstar mondiale, je ne connais pas grand monde. Manu Ferrara et Ian Scott à la rigueur mais ça s’arrête là. Je ne regarde pas vraiment la tête ou le nom des mecs quand je regarde un film porno. Je devrais peut-être… Chez les filles, ma préférée ever reste et restera Traci Lords. Elle avait un truc dans le regard (je ne plaisante pas) que je n’ai jamais revu depuis. Dans le genre old school, je me souviens aussi d’Aja. Quand j’étais ado, j’étais très amoureux d’elle… Il y avait aussi Silvia Saint et Jenna Jameson que j’aimais beaucoup mais ça correspondait à une période où je regardais beaucoup de porno mainstream.

J’ai eu ma petite période Sasha Grey (aka Sachet Gras – j’adore cette vanne). Et aujourd’hui, j’aime bien Stoya (sauf avec les gros nounours), Alexis Texas et surtout Faye Reagan. Elle, c’est ma chouchoutte depuis déjà quelques temps. La girl next door par excellence qui est aussi excitante en talons aiguilles qu’avec une vieille paire de Converse. Et j’adore sa façon de bouger. J’aurais bien aimé citer Katsuni dans la liste mais c’est devenu une amie il y a quelques années et je ne peux donc plus vraiment l’envisager comme une actrice porno. C’est ma pote, point barre. Bon, c’est de loin ma pote la plus hot et la plus bonne mais c’est ma pote. Et puis je sais qu’elle va lire cette interview donc si je dis que je me tripote sur ses vidéos, je suis pas sur qu’elle kiffe (bisous Katsu).

Quel aurait été ton pseudo si tu avais fait du porn ?
Solid Snake bien sûr.

1 commentaire Voir les commentaires

  • A la lecture de « À partir du moment où j’ai eu ce décodeur, j’ai arrosé tous mes potes de collège « , j’avoue avoir eu très peur…#serialcumshoter !

    Sinon vu les références de Môssieur Nassar, c’est évidemment que nous ayons le même âge et peut-être fréquenté le même collège !

Laisser un commentaire