La petite fête à la maison

On a donc une obèse morbide déguisée en poupon. On a aussi une table garnie de bouts de gâteau d’anniversaire. On a ensuite un clown (le genre de cosplay qui fera mouiller thelightcarrier) Jusque-là, tout va bien.

Or, ce clown baise une fille. Qui s’avère en fait être une naine. Pendant ce temps-là, on a des invités de l’anniversaire qui regardent la scène, amusés.  Ils applaudissent, ils gesticulent. Ah, et le gros bébé se fait pouponner.

Récapitulons : une naine, un clown, un bébé obèse, un renoi, une seconde obèse mais cette fois rousse et habillée comme un sac, sans oublier une grosse nourrice à lunettes qui pouponne tendrement le poupin sus-mentionné. Autrement dit : le plus beau combo de tags de l’histoire de la vie. On dirait un film-chorale d’Alain Resnais, mais sans les chansons moisies et avec plus de pâte à chou sur le cul.

Voilà voilà.

Démerdez-vous avec ça, c’est comme ça qu’on doit dire quand on se veut ché-bran ?

On citera pas notre source, qui se reconnaîtra, parce qu’on l’aime trop pour ça (je t’emmerde Jizzou, ndlr). Mais, qu’il sache seulement qu’on ne le remercie pas pour nous avoir mis ça sous les yeux (même si on l’aime beaucoup beaucoup, no homo)

PS : Maintenant qu’on a votre attention, la rédac’ aimerait faire passer un message à caractère informatif : on kiffe bien les #midgets. Démerdez-vous également avec ça, vous connaissez notre mail, smiley « clin d’oeil » et/ou smiley « <3 »

6 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire