Fat & Furious Burger, bouyakasha

Dans la food porn l’image est plus importante que le contenu, c’est comme dans le porn, on cherche pas trop à savoir si une fille bandante a des MST — pas sûr de ma vanne en fait. Ce qui distingue principalement un blog de bouffe du dernier numéro de Saveurs (qu’on respecte, surtout quand y’a rien d’autre à lire chez les parents en vacances), c’est que la recette tu peux te la carrer là où je pense. C’est le concept de Food Porn Daily, une photo, les ingrédients en filigrane et démerde-toi avec ça.

Des tumblr ou des blogs sur les burgers y’en a tellement que ça devient infernal, comme si les mecs avaient découvert un putain de trésor, ah ouais t’aimes les burgers ? Mais, t’es trop sauvage mec ! Bref, y’en a trop alors on s’en cogne, nous on est dans le grilled cheese sauf quand les mecs ont un minimum de talent – c’est le cas de Fat & Furious Burger.

Pour la recette se référer au premier paragraphe de cette brève, pour le reste suivez le guide. Ici on suggère la présentation, on t’explique le décor, on met un petit filtre vintage histoire d’être Zucky friendly, on colle à l’actu et on se fait plaisir pour faire marrer les potes. Ça donne des burgers novateurs et des images qui donnent faim. Gros point noir, ils utilisent du pain Harry’s et c’est pas bien car ça devient vite sec au four (conseil maison, réchauffez le pain avec un peu d’eau dessus dans votre micro-onde en mode décongélation, oui car nous aussi on a notre avis sur la chose, comme tout le monde en fait).

Un thème, un burger, un vendredi, Fat & Furious Burger.

Le Ravens Burger

Crabzilla

Qui veut la peau du lapin de pâques ?

Dragon Burger Z

La suite ICI

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire