Gianna Michaels, perdre et gagner

On n’a jamais vraiment parlé de pied. On est bien allés prendre l’apéro chez nos amis les sniffeurs de cho7, mais tout ça manquait cruellement de chôtte pour l’hétéro que je suis le dimanche. Erreur, putain, erreur ! Monsieur Le-sens-de-la-vie le dirait à ma place, si on lui demandait poliment : le pied, c’est lui. Peut-être pas lui seul, certes, mais force est de constater qu’il sait s’y prendre pour nous le faire prendre jusqu’à le perdre, ce fameux pied. Cette phrase gagne au passage le prix de la métaphore facile, merci la France. On l’oublie trop souvent, ce pied timide, qui préfère se cacher sous les volutes d’une collant chaud ou d’une chaussette à carreaux qui remonterait subrepticement jusqu’au genou. Et c’est vraiment dommage, tant le petit pied qui sommeille au bout d’une jambe affairée peut se révéler utile aux jouissances de la vie. Demandez donc à Gianna Michaels, celle qui inonde les rêves de tous les enfants qui font la ronde autour du monde ; elle vous ouvrirait d’un regard la boîte de Pandore de l’apprenti foot-fetish.

Parce qu’elle n’a jamais été aussi belle qu’en pin-up von-teesienne, précisément maquillée comme la mère de mes enfants dont je voudrais baiser la plante jusqu’au divorce ; parce qu’elle sait tout faire avec son pied, aussi, et surtout. De l’art, de l’art en collant, de l’art sans collant, mais de l’art, tout simplement. De la masturbation d’origine jusqu’à la succion conclusive, tout n’est plus que perfection. Vingt-et-une minutes zéro-zéro seconde de bonheur coupé au fap. Le pied, vous dit-on.

Tags : #footjob #footfetish #stockings #busty Note Xvideos : 93,92 % (3080 votes) Nombre de commentaires : 42, ce qui en dit long sur ce que cette vidéo raconte de la vie, de l’univers et du reste. On rigolera bien avec ce feetpornhater qui nous livre le fond de sa pensée nauséeuse : « I don’t get the point with your feet aberration, you fucking bunch of sick bastards! ». Alors que la véritable information est à chercher du côté de l’albanais qui nous sert d’étalon : « THIS GUY HAS NO BALLS ROFL ». Enfin, le meilleur résumé reste celui-ci, qui tient en quelques mots : « I don’t even like feet and this was fuckin hot. Such is the power of Gianna. » The power of love, si tu veux mon avis.

8 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire