Céline Bara, candidate extrême

C’est la nouvelle du jourCéline Bara, actrice porno vivant à Bélesta (dans l’Ariège), est candidate aux législatives dans la première circonscription. On pourrait en rester là – d’ailleurs on comptait pas vous en parler car le fait de savoir qu’une candidate est actrice porno, nous émeut autant que de savoir qu’elle est avocate ou boulangère – mais son programme nous a interpellé.

Céline Bara a fondé en 2011 avec son mari (et cousin), un parti d’extrême gauche qui s’appelle le MAL (Mouvement Antithéiste et Libertin), un fourre-tout antithésiste qui se veut être une réponse libertaire à l’extrême-gauche devenue, selon eux, trop molle.

« L’idée-force c’est de lutter contre le capitalisme et le Lepénisme qui grossit dans nos campagnes ariégeoises. Je suis d’extrême gauche. Y a plus de vrai communisme ! Et Mélenchon ? Trop mou du genou ! Avec Cyrille, mon suppléant, on veut faire bouger les politiques, les remuer ! » raconte-elle à la Dépêche.

Pour faire parler d’elle, Céline Bara nous sort le plan com favori des gens qui n’arrivent pas à se faire entendre, en jouant sur son métier sulfureux, plus précisément sur le fait que son métier dérangerait les gens. Ça marche, la presse s’en fait largement écho avec tout de même un ton neutre qui trahit un certain malaise. Vous allez comprendre pourquoi, mais laissons d’abord Céline s’exprimer  :

« Qu’est-ce qui est plus obscène, ma candidature ou le chômage de jeunes à Lavelanet ou dans nos villages ? Ma candidature ou la fermeture des bureaux de poste en milieu rural ? Ma candidature ou la fermeture des cabinets médicaux ou le refus par la population d’aller consulter un nouveau toubib parce qu’il est Roumain ? Ma candidature ou celle de celles et ceux qui considèrent que la politique n’est qu’une question de lignée, d’héritage ? Je pose la question. »

Bien sûr, elle se défend d’un coup de pub, nous on pense surtout qu’elle joue les victimes pour faire parler d’elle. Comme on est curieux, on est allé jeter un oeil au programme du Mal. Accrochez-vos ceintures, ça va tanguer.

Si on se réfère aux grandes lignes, on aurait tendance à les suivre sur pas mal de points : « Le MAL a pour objet de rassembler les personnes athées et antithéistes, de défendre les libertés individuelles des citoyens, les droits des membres de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi et transexuel), le droit à la différence, le droit à une liberté sexuelle absolue ainsi que le principe d’égalité entre les races et les sexes ». Mais, allons un peu plus loin dans les détails, florilège :

Le MAL demande que la peine de mort soit rétablie mais comme peine de substitution aux longues condamnations et uniquement sur demande du condamné.
Le MAL demande que la conquête spatiale soit décrété priorité absolue et que tous les budgets non destinés au bien être des citoyens soient redéployés vers l’aérospatiale.
Le MAL demande la suppression des commémorations militaires de la première et deuxième guerre mondiale.
Le MAL demande l’interdiction d’exercer pour toutes les sectes, religions, voyants, magnétiseurs et autres charlatans.
Le MAL demande la dissolution de ‘l’éducation nationale’ et la création de « la culture nationale ».
Le MAL demande la nationalisation des établissements d’enseignement privé.
Le MAL demande la limitation des naissances et la suppression de toute aide au delà du premier enfant. La politique de l’enfant unique sera promulgué et expliquer afin de faire comprendre à tous l’importance de moins se reproduire pour privilégier la qualité de vie et l’éducation de l’enfant.
Le MAL demande la stérilisation à la naissance des handicapés mentaux et physiques.
Le MAL demande l’interdiction des dialectes, patois et autres langues régionales et le renforcement de la langue Française comme seule et unique langue nationale.
Le MAL demande l’interdiction de la mention BIO sur les aliments.
Le MAL demande l’interdiction absolue pour les forces de police d’utiliser des armes à feu.

On pourrait continuer longtemps comme ça, la liste est longue. Ce qui dérange les gens ce n’est pas tant le porno, mais plus les idées de ce parti politique et la violence sous-jacente de ce couple atypique : condamné dans le passé à quatre ans de prison, dont deux fermes, pour agression avec préméditation sur ce pauvre HPG.

Bonne ambiance.

6 commentaires Voir les commentaires

  • Je suis quelqu’un qui a tendance à approuver les idées d’extrême gauche, et lorsque je lis ça, je suis plutôt en mode « What the Fuck ? »…

    … la victimistation et le coup du « vous ne ne aimez pas parce que vous êtes trop politiquement correct » à ses limites.

  • Abjecte personnage

  • « de défendre les libertés individuelles des citoyens, […] le droit à une liberté sexuelle absolue »

    « Le MAL demande la limitation des animaux domestiques à un seul animal par foyer. »

    Bah merde alors ! Ils vont faire comment les partouzeurs zoophiles ?!

  • Je suis militant anarchiste mais surtout anticapitaliste et ça me désole de voir que des individu-e-s aussi fascistes se revendiquent un tant soit peu libertaires.
    Leurs idées sont à vomir, je ne vois pas quelle légitimité ils-elles peuvent avoir à critiquer le lepénisme au vu des positions pour le moins dégueulasses que le MAL prône.

  • Bigre ! Comment peut-on se dire communiste et libertaire en ayant des idées aussi saugrenues (et dangereusement fascistes) ? Et Libé qui nous la présente naïvement comme une vraie candidate d’extrême gauche !

  • Dés les grandes lignes, elle me donne déjà envie de gerber :
    « Le MAL a pour objet de rassembler les personnes athées » est aussi infect que « Le … a pour objet de rassembler les personnes croyantes ». Une vieille conne autoritaire et persuadée de détenir la vérité, en somme.

    Il suffit ensuite de voir les conditions de l’agression perpétrée sur HPG : si, par hasard, il y était passé, je pense qu’elle aurait revu à la baisse ses exigences punitives.

    A jeter.

Laisser un commentaire