Le porno du futur antérieur

Qu’on se le dise : le rétrofuturisme (avant les années 60, et surtout très marqué science-fiction, techno, steampunk et cie) et le vintage (années 60-70), c’est quand même autrement plus classe que cette affreuse rétromania double-décennique (années 80-90, donc) avec laquelle se pâment les tendanceurs en manque de papier mâché.

Non, Jizzkov n’est pas venu pour beurrer les serviettes et affirme haut et fort ses positions iconoclastes, boum badaboum à la Bebel. L’heure est à l’audace et aux gifs enchanteurs.

Et d’humeur généreuse, tout de go (bien qu’il en fut dépourvu – tu l’as ? danse des mots !), il partage avec vous ce tumblr sympathique au doux nom picaresque : filth of the future, soit en français dans le texte : « obscénité du futur » (?) Résumé en quelques tags : du sexe rétrotechnologique, très orienté sci-fi d’antan, avec un soupçon d’informatique balbutiante. Autrement dit, plein de martiens tripoteurs et autres robots crapouilleux ; une plaisante source de what-the-fuck, en somme.


Seul regret : on se rendra vite compte, à cause de ce tumblr rétro, que le « future ain’t what it used to be » (Yogi Berra). Et que notre vieux monde exclusivement terrien et rationnel est quand même un peu naze, non ?

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire