MiteNite

Ça risque de vous surprendre mais je vais encore vous parler de Reddit. Je vais même encore vous parler de Gone Wild, le sub-reddit d’une douceur sans nom sur lequel amateurs et amatrices se mettent à nu, hissant haut l’étendard du partage. On s’est dit qu’il serait peut-être bon de passer de l’autre côté de l’écran, du côté des posteurs, de celles et ceux qui partagent leur intimité avec des millions d’internautes.
Pour répondre à la question cruciale « Pourquoi tu te fous à poil sur Internet ? », on est allé voir une des rares GoneWildeuses françaises à atteindre souvent la frontpage : MiteNite. Entre clichés érotiques arty et photos porno plus crues, la jeune redditrice s’est fait une petite place dans cette communauté et a accepté de se livrer un peu plus sur le Tag.

Est-ce que tu peux te présenter ?
Je suis une jeune française de 18 ans qui est entrée en hypokhâgne en septembre dernier. J’ai des passions majoritairement littéraires (je lis énormément, en plus de toutes les lectures liées à la prépa) et consacre la plupart de mon temps à mes études depuis le lycée. Je me considère comme étant une personne simple, sans prétention, consciencieuse mais aussi assez joueuse et vicieuse : je savoure tous les plaisirs de la vie sans chercher à les hiérarchiser. Le désir est protéiforme, il fait partie de la vie humaine. Le sexe est une manière de l’exorciser et de le faire perdurer en même temps. La culture en général est aussi une source de désir pour moi, et la manière d’approfondir notre héritage d’humanité de manière subjective.

Comment as-tu découvert GoneWild ?
J’ai d’abord découvert Reddit par le biais des « rage comics » : mon petit-ami de l’époque avait téléchargé une application de « loltoshops »sur son smartphone et je suis rapidement devenue addict. Comme Reddit était fréquemment mentionné, j’ai décidé d’y jeter un œil et de créer mon propre compte. Un post de GoneWild était sur la première page, ma curiosité m’a poussée à découvrir ce qui se cachait derrière ce subreddit au nom évocateur.

Qu’est-ce qui t’as donné envie de poster des photos de toi ?
J’ai rapidement commencé à poster parce que le principe de GW est à la base de beaucoup de mes fantasmes, tels l’exhibitionnisme et la recherche du désir masculin. Mais en aucun cas ces fantasmes ne sont dégradants ou misogynes, c’est même tout l’inverse. (On peut être excité par le fantasme du viol sans vouloir être violé pour autant). Poster est un jeu pervers qui me procure une excitation constante parce que j’adore l’idée de faire jouir des milliers d’hommes à travers le monde. Dans ce cas-là, ils sont plus soumis à moi que je ne le suis à eux si jamais l’on devait établir ce genre de rapport. J’essaie aussi d’instiller une dose « d’art » dans certains de mes posts, tout simplement parce que je trouve le corps humain superbe une fois déshabillé et que le mettre en valeur ne peut que le sublimer. GW m’apporte donc une excitation sexuelle qui me pousse à me masturber souvent (et qui excite aussi mon copain par la même occasion). C’est une manière de jouer avec la plastique corporelle au travers de la photographie.

Est-ce que tu regardes les posts des autres GoneWilders ou ton intérêt réside uniquement dans le fait de participer ?
Je m’intéresse beaucoup aux posts des autres GoneWilders, ne serait-ce que parce qu’ils me demandent souvent mon avis sur leur participation. Je trouve d’ailleurs dommage que les posts des hommes soient moins regardés que ceux des femmes, ce qui semble à la fois logique et contradictoire au vu du nombre de membres féminins de GW. J’adore regarder, sucer, baiser le sexe masculin et suis donc d’autant plus ravie d’avoir trouvé GW. Étant bisexuelle, je suis aussi intéressée et souvent excitée par les posts féminins. Bref, j’adore autant l’exhibition féminine que les pénis en érection.

Ta sexualité hors GoneWild ça donne quoi ?
Ma vie sexuelle a commencé à 13 ans, j’ai eu ma première copine à cet âge puis une deuxième l’année suivante. C’est merveilleux de pouvoir commencer avec des personnes du même sexe, parce qu’elles ont été mes premières amours et mes premiers miroirs, d’autant que le sexe entre filles est beaucoup plus doux et délicat. J’ai testé les doigts, les godes, les léchouilles en tout genre et un peu de sexe anal. Puis, à 15 ans, je suis sortie avec mon premier mec. Notre relation a duré pendant deux ans, pendant lesquels j’ai testé les «basics» : pénétration, sexe anal, fellation et sexe oral en général. Je l’ai trompé une fois, pour un plan à trois avec une femme et un homme un peu plus âgés que moi et c’était franchement génial. Je suis maintenant en couple avec un autre homme, beaucoup plus «flexible» que le premier, avec qui j’ai déjà fait un threesome. J’étais la seule fille cette fois-ci et c’était mortel.

Tu regardes du porn ?
J’ai regardé mon premier porno vers 14 ans si je ne m’abuse. C’est moi qui ai fait la démarche de chercher «porno» dans Google, c’était un peu naïf. Je suis tombée sur un porno gay assez hard, une vidéo de grands blacks en train de faire une tournante. Je suis très excitée par la sexualité homosexuelle masculine, fantasme matérialisable aujourd’hui puisque mon copain est bisexuel comme moi.

Des sites favoris ?
À part YouPorn, je n’ai pas de site privilégié, je cherche et je trouve au petit bonheur la chance. Ce que je préfère : masturbation féminine, sexe hétéro et porno gay. Depuis peu je suis allée voir du côté de la zoophilie. J’éprouve beaucoup de curiosité par rapport à ce genre de fantasme donc je suis allée jeter un coup d’œil. J’avais quand même beaucoup d’appréhension et de préjugés, mais finalement je trouve ça vraiment excitant et différent.

Qu’est-ce que tu changerais dans le porno actuel ? Qu’est-ce qui te gêne ou te déplaît ?

J’ai du mal avec le côté gnangnan des scénarios pornographiques. Je préfère encore emprunter les magazines de mes amis mecs pour fantasmer sur des images fixes que de devoir supporter avec exaspération des dialogues superficiels (et souvent prévisibles). Ce qui m’excite vraiment, et qui devient de plus en plus à la mode, c’est le côté porno qu’on peut retrouver dans des séries comme True Blood. Ils ont su l’intégrer magistralement au scénario. Je suis aussi pour le genre d’initiative de Lars Von Trier, qui a des idées très novatrices. Ce qui m’inspire ? Les premières minutes d’Antichrist, Charlotte Gainsbourg nymphomane baisée par Defoe, le tout dans une douche, en noir et blanc, sur la musique Laschia ch’io pianga. (Charlotte Gainsbourg est un de mes grands fantasmes.)

16 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap