Jeannette Bougrab veut taxer les sites pornos

Jeannette Bougrab, Secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de la Vie associative, recevait hier le rapport du professeur Raphaël Nisand destiné à éviter les grossesses accidentelles chez les jeunes filles. Dans les propositions émises dans ce rapport, la gynécologue Israël Nisand demande à la Sécu et aux laboratoires pharmaceutiques un effort conjoint pour permettre un accès entièrement gratuit à la contraception pour les jeunes. Très bien, mais vous vous demandez pourquoi on vous parle de ça ? Parce que Jeannette Bougrab en profite pour sortir un chiffre étonnant « 30 % des films pornographiques sont visionnés par des enfants de moins de 14 ans », puis pour lâcher péperlito cette phrase :

« C‘est dramatique de penser qu’ils se construisent à travers ces représentations des relations sexuelles. C’est d’ailleurs pourquoi nous réfléchissons, avec le ministère de la Culture, au moyen de rendre payante la première page des sites pornos. »

#beurette #pov #office

Jeannette… ma douce beurette. Nous, enfants d’internet et de la pornographie, ne nous sommes pas construits à travers cette représentation des relations sexuelles, tout comme des enfants le nez collé à la télé, n’apprennent pas les relations sociales à travers la représentation de la société dans les films d’action de la TNT. Interdire l’accès à la pornographie aux mineurs est tout à fait légitime, mais la répression et la taxation ne doivent pas se substituer à l’éducation.

 

Avez-vous la moindre idée de ce qu’est un site porno ? Ou même d’internet ? Comment voulez-vous rendre payante la première page d’un site ? Par quels moyens ? Sur quels critères ? Où irait l’argent ? Savez-vous que 85% de la pornographie mondiale est américaine ? Que le mot « Youporn » est tapé 10 fois plus en France que « Porno » ? On vous conseille d’allez voir votre voisin Fabian Thylmann, il est pas loin, juste à côté au Luxembourg. Il sera certainement ravi de vous expliquer comment fonctionne le porno en ligne.

Le #controledinternet est le tag favori des politiques, juste après #taxe et #boucemissaire. On ne sait pas sur quel tube leur cerveau fap, mais ça doit être sale.

9 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire