Anal Artists : le retour de Sasha Grey

Depuis que Sasha Grey s’est rhabillée, l’équipe du Tag erre la tête basse avec ce goût amer et salé au fond de la bouche, celui des larmes et de l’inachevé. Le père Noël n’existe pas, et Sasha ne reviendra jamais, c’est difficile à entendre mais il faut ouvrir nos yeux humides et regarder la vérité en face. Chacun survit comme il le peut. Quand certains noient leur chagrin dans Malice in Lalaland, d’autres, tels des tarsiers faméliques, se raccrochent aux branches d’un « Shot by Kern« , nourrissant l’espoir un peu fou de revoir la belle Sasha rechausser ses strap-on.

Et puis soudain, au milieu du froid qui n’en fini pas de faire parler Pujadas, une petite flamme. Tu voulais revoir Sasha ? Voilà ton vœu en partie exaucé grâce à Assence Films (dont on n’avait jamais entendu parler, ndlr) qui sort aujourd’hui Anal Artists, un gonzo spécialisé back-doorfeaturing Simone Style, Missy Stone, Sarka Blue, Sandra Parker et donc Sasha Grey. Habile quand on sait qu’il s’agit là de la toute première sortie du label qui risque donc de ne pas passer inaperçue. Pas de fausse joie cependant, il ne s’agit en rien d’un retour aux affaires mais d’une des dernières scènes tournées par la prêtresse du Alt-porn.

Dans une interview donnée à XBiz, le fondateur du label, Mike Kulich, précisait qu’une partie des gains devait être reversée au programme de la National Education Association, “Read Across America” cher à Sasha Grey, un don que la NEA a refusé, comme l’expliquait en début de semaine cet article du Huffington Post.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire