Tu n’as plus de jambe ? Je t’aime quand même

Le monde se recroqueville. L’individualisme rampe. La solidarité est morte avec le soleil. Dans ce triste monde qui gangrène ma joie-de-vivre, nos frères et soeurs handicapés sont parmi les plus affectés. Rejet, mépris… et libido insatisfaite. Seul espace de visibilité en la matière : le porn, sauveur d’un jour, qui fétichise les imperfections de chacun – et donc inévitablement les jambes en moins et les moignons apparents. Une manière pour les handicapés de se réconcilier avec leur corps, peut-être, peut-être pas, je ne pourrais pas me prononcer à leur place. Mais pour les contemplateurs de ce spectacle méconnu, auxquels j’appartiens, le tag #amputee est aussi une manière de parfaire son apprentissage de la différence. Découvrir que l’autre est BEAU, malgré ses foirages physiologiques, c’est s’ouvrir à son acceptation, et offrir à ce triste monde un horizon plus salutaire.

Et c’est dans cette logique que nous saluons aujourd’hui l’arrivée d’un tumblr sobrement intitulé « Elle est bonne l’handicapée ». On a connu titre plus avenant, mais passons ; notre rôle n’est pas de nous ériger en cerbères de la morale internet, mais de pointer du curseur une initiative qui rentre dans notre ligne éditoriale : le fap. Un tumblr consacré aux handicapées qui sont bonnes, donc. Parce que oui, elles sont bonnes, et personne ne devrait en douter. Dans un monde idéal, ce tumblr n’existerait pas. Mais il existe, et on ne peut que donner nos pouces. Pour peu qu’il nous en reste, évidemment.

11 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire