L’industrie du porn en 2011 : le menu best-of

L’année 2011 s’achève, que faut-il en retenir dans le monde merveilleux du porn business ?

Bataille de chiffonniers pour une capote

La bataille fait rage entre l’Aids Healthcare Foundation (AHF) et la Free Speech Coalition (FSC) : la première a fait fermer l’AIM (Adult Industry Medical Health Care Foundation) en mai dernier suite à la fuite de leur base de données, comportant les vrais noms des acteurs ainsi que leur dossier médical. Un petit malin du nom de Donny Long en a profité pour régler ses comptes avec l’industrie pornographique en montant un faux Wikileaks, sur fond d’homophobie et de graves accusations envers Mark Spiegler, l’agent des stars de la Porn Valley. Grosse ambiance.

En août dernier, l’industrie pornographique suspend ses activités suite à une probable transmission du VIH à un acteur, nommé patient alpha qui s’avéra finalement être séronégatif. Second cas en moins d’un an : l’AHF (pro-capote) tape du poing sur la table, accusant une partie de l’industrie de laxisme (dont Vivid et Brazzers) et en profite pour tacler la FSC (pro-industrie). L’AHF essaye de faire voter une loi pour imposer le port de la capote sur les tournages porno à Los Angeles. La FSC n’étant pas de cet avis, on assiste à une bataille de chiffonniers. Difficile de trancher.

Solution pour réussir dans le porn ? Partir avec la caisse…

En Europe, l’ex-géant Private n’en finit pas de s’emmêler les pinceaux dans un procès à rallonge. Le feu-PDG Berth Milton et les anciens actionnaires sont accusés – entre autres – de détournement de fonds. L’action Private, cotée au Nasdaq, s’écroule puis sort du marché. Malgré ses déboires, la société continue à faire tourner son fond de catalogue en Europe. Peut-être l’occasion pour vous d’aller jeter un dernier coup d’oeil sur ses anciennes productions, qui étaient certainement les plus belles d’Europe.

Marc Dorcel contre les autres

Pendant que Private s’écroule, la société Marc Dorcel s’impose en Europe. Lancement de son service 3D, d’Inglorious Bitches (plus gros budget européen et réussite artistique), d’un concours d’Orgie, l’arrivée de Digital Playground et d’Elegant Angel sur Dorcelvision ou le buzz créé par le sponsoring d’un coureur du Dakar. Malgré la crise du secteur, la société affiche une forme insolente. Tant mieux, même si on aimerait qu’ils prennent plus de risques – car ils en ont les moyens – pour produire un porn plus proche de nos attentes.

Fabian Thylmann, l’homme providentiel (sic)

Mais la véritable star cette année, c’est Manwin, qui est partout et tente de s’imposer comme le Google du porn mondial. Les acquisitions se sont multipliées cette année, avec notamment Youporn, Twistys et le contrôle de Playboy TV. L’industrie pornographique flippée par l’hégémonie des tubes dans la consommation de porn se plie maintenant volontiers au pouvoir de Thylmann et lui offre sa croupe. La grande question est, où va-t-il s’arrêter ? Vous en saurez plus début 2012 : on a interviewé un ancien employé de la boîte, parti en juillet dernier. Ses révélations vont au-delà de ce qu’on pouvait imaginer… Rendez-vous prochainement pour la 3ème saison de la série Manwin, dans l’enfer du porn business…

Modern fapping

Pendant que l’industrie pornographique – en pleine mutation – cherche des solutions, l’industrie du sextoy, elle, brasse des bifetons à la tonne. En 2011, Fleshlight a fêté ses 4 millions de sextoys vendus depuis sa création, et la marque continue sa croissance. Sur l’autre rive, les japonais de Tenga n’en finissent pas d’innover et on trouve dorénavant leurs produits un peu partout. Nos pouces se lèvent donc très haut dans le ciel pour féliciter la démocratisation de ces sextoys pour hommes. Des sensations retrouvées, du fap de qualité, quand l’industrie s’allie au porno pour nous procurer un maximum de plaisir, on ne peut que saluer l’initiative. On attend de 2012 encore plus de nouveautés ; peut-être l’arrivée pour le grand public des sextoys interactifs, encore à l’état de test ? Mais surtout, qu’ils continuent à valoriser l’auto-sexualité qui ne vous rendra ni sourd, ni impuissant et encore moins teubé.

La bande à Picsou

Par contre, gros pouce en bas pour l’ICM Registry qui n’en finit pas de nous casser les couilles et les ovaires avec son fructueux nom de domaine en .XXX. Imprononçable et franchement contestable, le suffixe semble être davantage adopté par les sociétés du web classique, pour éviter le cybersquatting, que par l’industrie du porn. En atteste le combat de Fabian Thylmann contre ICM Registry, soutenu, aussi étonnant que cela puisse paraître, par Digital Playground (pourtant ennemi – mais pour combien de temps encore – de Pornhub). On remarquera surtout que ce foutu .XXX menace de ghettoïser le porn et d’enrichir ICM Registry, qui s’en frotte les mains ; comme s’ils en avaient besoin…

En vrac

Playboy va mieux et a réussi à distribuer son application pour l’iPad. Connaissant la disneylandisation d’Apple, c’est un exploit en soi. Son alliance récente avec Manwin devrait les remettre dans le droit chemin du net, secteur qui ne lui a pas franchement réussi pour l’instant. On parle beaucoup de Manwin, mais en fait le vrai gagnant 2011 c’est le business de la sexcam, business fleurissant à la rentabilité déconcertante. Pour le moment on pète surtout un câble sur les fenêtres pop-up de LiveJasmin.
Les procès continuent contre les tubes qui ne sont pas rangés dans une semi-légalité tels que le network Pornhub, Xvideos ou Xhamster (quoi que…), sur lesquels la grande majorité des vidéos sont soit sous licence, soit de l’affiliation ou de l’amateur (ou alors les propriétaires se sont perdus en route). Private en tête mène la danse, avec des indemnisations non-négligeables quand on connaît la mauvaise santé de la boite. Des actions continuent également sur le front de Bittorrent mais comment arrêter Rapishare ou Megaupload ? Ça sera certainement tout l’enjeu de 2012.

Voilà à peu près ce qu’on pouvait vous dire sans trop vous ennuyer.

Me, myself and I

De notre côté, l’année 2012 va bien commencer avec le lancement de trois nouvelles rubriques, et une V3 en préparation courant mars pour les deux ans du site. On continuera à ambiancer vos soirées avec le Fap Tour (on prépare une petite tournée en province) et on va peut-être un jour se décider à attaquer le marché de la vidéo. On va continuer à aller voir des artistes cools pour leur parler de porn mais pas uniquement, on sera toujours aussi indépendant, à jouer aux petits cons, à s’ouvrir, à rassembler et à avancer.

On a prouvé en 2011 qu’on pouvait faire rimer audience et qualité sur un marché de niche. On espère bien continuer sur cette lancée et se développer afin de vous proposer le meilleur du porn, sans rogner sur notre qualité rédactionnelle, et tout en restant accessible. On reste toujours aussi chauds comme des couscous et on vous souhaite une belle fin d’année, beaucoup d’amour et de plaisir.

Sources : xbiz.com

11 commentaires Voir les commentaires

  • Impressionnant en effet l’essor de la sexcam, quasi toutes les actrices s’y sont mises, au détriment d’autres filles qui ne tournaient de scènes mais qui étaient de véritables stars de la sexcam.

    J’ai du mal à croire que l’industrie arrivera à démonter megaupload/xvideos et co, mais bon on ne sait jamais…

    A titre perso cette année 2011 était pour moi celle de la découverte de la face porn de tumblr et de son énoooorme communauté où l’on trouve forcément ce qu’on aime.

    Sinon j’suis toujours aussi fan de ce que vous faites, votre blog est bien le premier dans lequel je me retrouve vraiment et ça c’est cool.

    Sino, passera par Reims la tournée de province?

  • Yeah !
    Vous ne l’avez pas volé votre titre de meilleur (porn?) site FR. Keep it Up !

  • You’re the best, continue !
    Dommage que j’ai trop honte de partager ce magnifique site …

    • Pourquoi ? On est assez SFW à part la rubrique Au Bon Fappeur. Mes parents me lisent pour info.

      • La classe pour tes parents !
        Parce que même si c’est soft, le sujet est nettement établi… et je ne pense pas que ceux à qui je le partagerais soient assez ouverts pour accepter le fait qu’on soit tous un peu pervers, et qu’il est possible de parler de porn en dehors des cercles d’amis très fermés… Après je ne suis sûr de rien mais je ne tenterais pas le coup pour voir comment ça fait :D

  • Moi je dis un grand BRAVO!

  • Bonjour,

    Pour 2012 et votre nouvelle version, j’aimerais bien que vous dégagiez cette horrible version mobile et adaptiez votre thème wp à l’ipad à coup de media queries (le site actuel est un peu lourd, en particulier le diaporama de la home.)
    Ça serait aussi bien cool que vous simplifiez un peu l’ux, parfois un peu bordélique.
    Pour le content par contre c’est farpait, ne changez rien !

  • « Des actions continuent également sur le front de Bittorrent mais comment arrêter Rapishare ou Megaupload ? »

    Lire ça, aujourd’hui, et avoir la larme au coeur et le pincement à l’oeil. Belle prévision.

Laisser un commentaire

Le Bon Fap