Jonny McGovern – Dickmatized

Vous donnez quel petit nom à votre champion ? On a eu au Tag une grande période quine, mais en ce moment on est plus dans la teub. Il faut dire que le mot sonne bien, un /t/ qui claque dans l’air pour finir dans un /œb/ bien sourd. Pas étonnant que phonétiquement la teub se rapproche du tome, une queue lourde comme un gros tome encyclopédique (certainement à la lettre M comme massue).

Dire teub, c’est tout de suite marquer sa différence et c’est par naissance l’expression d’un bel engin – rutilante machine de guerre qui se bringueballe comme la trompe d’un éléphant dans un caleçon ballant. Alors, comment ne pas être fasciné ?

Le saviez-vous, les anglais aiment ce mot : hypnotize, bien plus que nous en tout cas. On pourrait citer Hypnotize U de N.E.R.D, le fameux Hypnotize de Notorious BIG qui devait en cacher une belle dans le slibard malgré son surpoids trompeur, la conversation hypnotisante des White Stripes, et continuer ainsi longtemps et dériver, dériver, loin de la côte pour finalement s’approcher du but de ce billet, parler du Dickmatized de Jonny McGovern.

La dick est la teub anglaise, vous conviendrez que bite ramène inévitablement à “petite bite”, on l’écartera donc pour éviter de foutre en l’air cette démonstration des plus sérieuses.

Alors voilà, Jonny McGovern est obsédé par les belles teubs de ses potes basketeurs, et on peut aisément le comprendre, car ils sont plutôt beaux keums (qui est le teub des mecs, suivez un peu). Obsédé, fasciné et pourquoi pas hypnotisé ? D’où le Dickmatized, contraction de dick et hypnotized.

Merci pour votre attention.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=9Y_2snD9nrY[/youtube]

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire