Zoochosis, mon amour

Quelque chose m’anime en ce moment : ce sont ces masques d’animaux. Je les traque sur tumblr, je les poursuis dans le porn (on aura l’occasion de revenir bientôt sur ce film absolument formidable) et j’en porte chez moi car c’est cool.

Mon temps est à la zoophilie, l’amour des animaux, le vrai : du grec ancien ζωον (zôon, « animal ») et φιλία (philía, « amitié » ou « amour »). Pas celui qui dérape en bestialité, qui est interdit et qui pourrit furtivement et de manière aléatoire les homes de nos tubes préférés. Est-ce l’humanisation des animaux, ou l’animalité de l’homme qui m’excite ? Je ne sais pas, mais à trop chercher le pourquoi du comment, on dénature l’innocence. Je préfère rester pur ; internet est déjà suffisamment cruel comme ça.

J’aime les animaux, un masque et je deviens fou, alors quand une personne bienveillante m’a balancé cette vidéo, j’ai souri à m’en gratter les oreilles. J’ai pas tout compris au projet Zoochosis, peut-être rendre à la zoophilie ses lettres de noblesse perdues quand Chuck Traynor le mari de Linda Lovelace trouva la mauvaise idée de la faire tourner dans un porn avec un chien, ou peut-être sont-ils juste très doux avec nous. Toujours est-il que cette vidéo tourne en boucle par ici et me donne depuis beaucoup de plaisir.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=HNMq8XS4LhE&feature=youtu.be[/youtube]

En bonus, ils ont eu la bonne idée de prendre au mot le terme Bears, le rire est maintenant total.

[vimeo]http://vimeo.com/28129586[/vimeo]

8 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire