Le porno tue

L’heure est grave, le porno tue. Dans ce grand pays qu’est l’Inde qu’on évoquait tout juste hier ; où la pornographie est interdite mais où les Blue Films (softcore) circulent en souterrain ; un homme a trouvé la mort à Betul. Ramcharan, grand amateur de porn sur mobile aurait forcé sa femme Anita à en regarder. Comme elle refusait de partager ce moment de complicité, il serait devenu furax et lui aurait envoyé une saloperie de grosse pierre dans la tronche, qu’elle aurait esquivé pour finalement lui renvoyer et l’atteindre. Fatalement.

Sale histoire d’incompréhension et de passion unilatérale qui se finit en sordide partie de balle au prisonnier. Nous avons une pensée émue pour ce pauvre Ramcharan parti trop tôt en pleine excitation sans avoir eu le temps d’atteindre l’orgasme, et à Anita dorénavant seule pour élever ses deux enfants derrière les barreaux d’une prison.

No fap today, my wife has gone away.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire