Ashlyn Rae et Faye Reagan : la délicatesse

Oh, je te vois venir avec tes sales petites patounes, les plans lesbos c’était bon quand on avait quinze ans et qu’on découvrait la vie, qu’on était naïf et influençable. Maintenant qu’on a grandit, on veut du dur, du physique, on veut plus se faire avoir ; alors mes petits plans touche-pipi qui puent la nostalgie je les range dans le placard de ma vie, c’est ça ?

Les Demoiselles d’Hamilton

Déjà tu vas bien rester tranquille, ici c’est moi le patron, je fais ce que je veux et ensuite tu vas te poser sur une chaise, tu vas déboutonner comme il se doit ta braguette et me sortir ton gros chibron de compet’. On reprend les commandes de ta vie sexuelle en solitaire, laisse-toi faire, c’est la rubrique au bon fappeur, ton guide parfait du soir.

Ashlyn Rae et Faye Reagan s’engouffrent dans les années 50, Erik Satie enfonce mollement ses doigts dans ses gymnopédies, maman sort de la douche et se sèche lentement, puis se donne du plaisir. Nos deux jeunes filles observent la scène d’un air intrigué. Au coin de la pièce, David Hamilton souffle des ronds de fumée. C’est un après-midi vaporeux, à jouer avec les affaires de la chambre de maman partie dans un mirage, ailleurs. On essaye sa lingerie, on se montre, on se compare, on se découvre, on cherche à comprendre le fonctionnement de son antique vibro.

Les minutes passent et les doigts se rapprochent, les bouches s’essayent, les cuisses armées de bas et surmontées d’un corset d’une autre époque sont des trésors qu’on n’ose à peine effleurer du revers de la main. Une vingtaine de minutes plus loin, il ne se passe toujours rien ; ce porn est beau, il est doux comme la soie qui recouvre ce lit. L’érection spectaculaire qui en découle caresse mon plafond et berce ma voisine ; j’agite d’une main rêveuse ce pylône électrique. Si ces jeux s’étalent et se répandent au ralenti, je trouverai le temps, je saurai être patient avant la grande délivrance. Comme avant, quand on avait le temps et le courage, quand on savait encore savourer une unique scène comme un bon vin.

Ce soir de septembre, le porn redevient tendre et excitant, lent entre chaque note. Faye Regan, mon amour, ma tendre aimée, prends ton temps pour initier Ashlyn Rae. Je suis votre voyeur. Plus rien n’existe, à part nous.

Tags : #tendresse #lesbian #FayeReagan #Pinup #AshlynRae
Note XVideos : 94,50 %
Si tu veux en voir plus : Pin Up Girls 2

12 commentaires Voir les commentaires

  • C’est tellement beau qu’on dirait que c’est Gonzo qui te prend par la main, t’assoie sur une chaise, te retire ton pantalon et commence à gentiment te masturber avec beaucoup d’amour.

  • + #fetish #nylon #corset #stockings :P

    Excellente vidéo qui nous change de la prod commune. Mais bon j’ai un faible pour le #lesbien et le #stockings…

  • Moi Faye, je préfèrais quand elle se faisait défoncer pour des billets de 10 dollars distribués au fur et à mesure. Un peu de violence que diable !

  • Cette vidéo fait battre mon coeur plus fort.

  • A part un ptit bédol sur l’une des 2 actrices, moi j’l’aime bien cette vidéo. Les décors-accessoires sont plutôt… rigolos, ca monte bonnand malan et la brune est à manger. Jsuis pour !

  • Dans la série « si j’étais un garçon », « si j’étais un garçon, cette vidéo ferait de moi un éjaculateur précoce ». Je ne vois pas de quoi parle Gonzo quand il dit de prendre le temps, je ne vois pas comment c’est possible.

  • Déjà, Faye Reagan, c’est beau .

    Puis, je regarde la video, et je comprends !

    Sabina, prendre son temps, en effet, profiter d’une érection dantesque, profiter qu’on a pas besoin de stimuler pour rester dur comme un roc, et ya aller doucement, tranquillement, se branler gentiment, parce que la matière est la, y’a donc pas besoin d’y aller très fort !

    Je rejoins donc Dapo, c’est comme si Gonzo rentrait l’url, cliquait sur play, et nous deboutonnait, pour que notre engin puisse profiter de ce spectacle !

  • Faye… c’est presque irréel quand j’y pense…

    On est en 2013, ça fait bien 3-4 ans que j’ai eu le plaisir (oh le putain d’euphémisme) de la découvrir, et merde… je sais que dans 10 piges je m’en remettrais pour faire « comme au bon vieux temps »

    Putain de bordel de merde Faye, tu m’as traumatisé à vie, et j’aime toujours autant ça :)

Laisser un commentaire