Dorcel : « Hollywood de la bite »

Une des rares choses que j’ai retenu de Xanadu c’est cette phrase de Lapo qui parlant à son frère – censé incarner le fils Dorcel, celui qui a repris les rênes de la boîte – lâche cette punchline : “ton truc à toi c’est quand mêmes les super-productions, Hollywood de la bite”.

Et bien Lapo, tu as vu juste, après Casino No Limit qui avait en 2008 allongé sur la table 230 000 € pour nous emmener dans… des fantasmes… de… grand luxe… un peu beauf et dans des clichés Dorcelien, c’est cette fois-ci plus de 700 000 € qui volent dans les airs pour leur prochaine super-production – encore appelée Project 4X.

La surenchère pour s’aligner sur les productions américaines (on doit être dans le même budget que Top Guns XXX), c’est honorable, ça change du porno français qui continue à creuser le fond de la piscine, mais le Casino No Limit de Bodilis n’a pas laissé un souvenir intemporel (montage cut, mouvements de caméras chelous, obsession pour l’anal). Et quand on sait qu’à la réalisation c’est cette fois-ci Max Candy qui s’y colle, il y a quelques raisons de se méfier. Max Candy, c’est l’Amérique de Dallas et ses codes, faut aimer la nostalgie du film de Canal et des doublages avec la voix grave du type qui regarde l’horizon pour montrer la profondeur de sa pensée. Le porno du câble américain, allez, ressers-moi un scotch Brian.

On pourrait râler comme ça longtemps, c’est notre petit style de jeunes pas contents qui n’aiment que Oncle Sam sous le soleil de Californie, mais deux paramètres importants entrent en jeu. Project 4X s’inspire d’Inglorious Basterds, et surtout une partie de la production débarque du cinéma traditionnel. J’ai pu voir quelques photos, le résultat est plus que prometteur, on a enfin cette qualité d’image qui manquait cruellement dans l’Europe des trois croix.

Au casting, c’est le gratin habituel des productions Dorcel qui s’agite, ce mélange de françaises et de filles de l’est. On croise les doigts pour que ce gros gâteau hors norme ne soit pas trop froid, ni trop distant, ni trop dans les clichés bourgeois devenus depuis longtemps obsolètes. Le film est prévu pour novembre, d’ici là, les premières images devraient être disponibles à la rentrée. On y croit.

5 commentaires Voir les commentaires

  • En parlant de style de jeunes pas content, il en est où ce debriefing du grenelle du porn ?

  • Si « Project 4X » nous permet de retrouver le Max Candy de « Ritual » – de mon point de vue la dernière « big » production Dorcel vraiment réussie, notable – plutôt que celui d’ « Une fille de bonne famille », cette nouvelle grosse production du « petit Hollywood de la bite » devrait être pas mal.

    Cela dit, à mon sens, aussi charmantes et professionnelles soient-elles, les jeunes égéries Dorceliennes Jade Laroche et Anna Polina n’ont pas la « puissance » seXuelle, la « présence » hard, l' »impact » pornographique que pouvaient avoir les ‘frenchies’ Melissa Lauren et Katsuni; des partiCULarités personnelles et professionnelles qui ont permis à ces dernières de contribuer grandement à la réussite de « Ritual » et de « French ConneXion » (autre « big » production estampillé Dorcel), et aussi de « bonifier » d’autres productions X, françaises, bien sûr, mais aussi étasuniennes.

  • « c’est cette fois-ci plus de 700 000 € qui volent dans les airs pour leur prochaine super-production »

    700 000 euros anciens ou nouveaux ?

Laisser un commentaire