CFNM : Inversion des flux

Je vais t’expliquer un truc, contrairement à certaines légendes urbaines et à quelques tarés qui n’ont pas peur de perdre leur dignité chez Pascale Op, les gang bangs n’excitent pas grand monde à part les meufs. On trouve plus d’ennui dans un gang bang qu’en zappant sur le service public l’après-midi. C’est un fait, je t’ai déjà expliqué qu’être le dossard numéro 8 d’une bande de teubés à la teub molle ne m’intéressait pas, je la joue franchement égoïste dans le sexe, c’est pas compliqué à comprendre c’est me, myself and elle(s).

Je vais pas non plus te sortir des violons et te jouer « fier d’avoir ton love », je veux « la chôtte à Fatoumata, la chôtte à Windy » et le reste si possible. Dans l’amour je suis gourmand, c’est comme au resto, j’ai envie de me vautrer dans les tables des autres et tout manger. En fait non j’ai menti, je préférerais que les tables viennent à moi et qu’on me nourrisse. Attends c’est pas encore ça, je vais faire comme si j’avais pas faim et qu’on me forçait en feintant le dégoût.

Silence.

On tient un truc là, non ?

Tu piges ou t’es paumé ?

Bien… écoute ça. Si les filles ont leur gang bang où elles sont maltraitées à coups de bifle et d’humiliation, on attend quoi, nous les mecs – qui en avons dans le slip mais qui avons la peau sensible – pour avoir notre dose de passivité ? T’en as pas marre des fois de tenir seul le gouvernail, de dire à Fatoumata de faire ci, à Windy de faire ça ? Je vais pas te parler de #strap-on, ni de #femdom, je vais te parler avec mon coeur. Une nébuleuse de tags entoure l’homme pris pour cible, laisse-moi prendre ta main et diriger ta souris.

Au début tu pars du #CFNM, acronyme pour « Clothed Female Naked Male », qui trouve (peut-être) son origine au Japon où il est relié plus globalement au concept de #toyboy. En gros, un type un peu affolé devient l’objet sexuel d’une armée de Megumi en chaleur qui – comme est censé indiquer le « clothed female » – vont jouer avec notre pauvre victime sans se désaper. La vidéo type c’est ce bon vieux Satushi qui se retrouve cobaye d’une classe d’élèves très attentives mais bien déterminées à le sucer à fond. Le pauvre n’est pas trop à sa place, va savoir pourquoi il est pas dans son assiette alors que sur le papelard l’idée à l’air plutôt honnête, bref le Japorn c’est toujours autant le rayon tag 34 du porn, j’y comprends rien, faites pas chier.

CFNM cruelty Party Japan

Pourquoi tu te marres, t’as jamais vu une bite Megumi ?

Allons voir de l’autre côté du Pacifique, ils font la même chose mais à leur manière ; ça s’appelle les Cruelty party, pour les hardcore party girls.

Les américains ils ont vraiment tous la patate ! C’est fou ce que ce peuple peut sourire, kiffer et… hurler à mort quand un gogo boy saigne la piste de danse. Le #CFNM à la sauce cainri c’est serious business et casque de chantier. C’est l’histoire d’un type bien balèze, qui agite son moule bite sous le nez de meufs complètement hystéros, qui sont venues ambiancer leur enterrement de vie de jeune fille en escaladant des montagnes de cocaïne. Port du casque obligatoire sous peine de devenir sourd et réveiller tout ton voisinage qui n’est pas encore prêt à connaître tes derniers fantasmes. Petit conseil au passage, tu peux mettre Ante Up à fond, ça fait le même effet.

Ante Up! Yap that fool!
Ante Up! Kidnap that fool!
It’s the perfect timin, you see the man shinin
Get up off them god damn diamonds! Huh!

Dancing Bear CFNM

T’as peut-être un swag d’homme-ours-porc mais t’as qu’une putain de demi-gaule

Ça c’était la version relativement passive quand les filles ont décidé de s’attaquer au gars, mais il existe aussi la version active où tout le monde est complètement raide et saute dans tous les sens. Il neige dans la salle et le gars a une grosse tête d’ours ; il a dû charger la dose l’enfoiré. Il danse à fond sur le rythme d’une dance-music dégeue pour faire goûter sa queue en chair humaine aux filles qui pètent un plomb et courent sucer son gros bâton. Les autres crient et se finissent à la vodka en attendant leur tour ; c’est Babylone. À un moment de l’histoire, l’homme-ours choisit une fille pour lui faire donner son miel mais comme il est aussi pété qu’elle, ça dure des plombes avant qu’il arrive à extraire sa semence malgré une branlette bien vénère. Quand il a fini, tout le monde hurle et c’est vraiment génial, on dirait une partie de 5 contre 1 sous coke… ah bah ouais c’est de ça qu’on parle en fait.

Bref, si tu cherchais un moment intime avec des copines, c’est foiré. L’enfer ; et avec leurs conneries j’ai toujours pas eu mon vrai gang bang, on instrumentalise mon fantasme pour vendre de la chantilly, des stéroïdes et de la drogue, c’est pas pipou. Hey, je suis un mec à la sauce aigre-douce, j’ai aussi le droit de faire semblant de me faire violer comme toutes les filles !

CFNM

MAIS FERME TA GUEULE !!!!!

Reprenons, car ce #CFNM nous chie un peu dans les bottes, on n’est pas des boloss bodybuildés, on est trop greums pour ça, allons voir du côté du « reverse gangbang » si c’est plus calme. Soyons sérieux, un gang bang c’est pas une orgie, on a besoin en général d’une fille et d’au moins 3 types. La fille reste à sa place, et les mecs sont autour, des fois elle prend des initiatives mais elle ne peut pas trop se déplacer, rapport au fait qu’il y a souvent un mec qui adore frotter sa bite contre celle de son pote à travers l’étroite parois qui sépare le devant du derrière. Mais n’allez pas en tirer des conclusions trop hâtives, ces deux comparses sont hétéros 100% pure souche, même quand leurs glands se caressent amoureusement dans sa bouche. On s’égare, mais c’est vrai, donc pour résumer l’affaire du gang bang selon les normes du porngame, il faut des gens concentrés sur quelqu’un d’autre et personne ne doit s’amuser à jouer avec le cul de l’autre, c’est pas dans les règles. Donc si tu inverses les flux, le #reversesgangbang ça doit donner un lucky guy, entouré de gonzesses qui sont pas venues pour faire des ciseaux. Vendu.

Il y a la recherche du tag parfait puis la recherche de la vidéo parfaite dans le tag parfait, et encore t’es pas sûr de trouver ton bonheur alors ça devient vite la recherche du moment parfait dans la vidéo parfaite du tag parfait. Inception en terrain porno, les fantasmes c’est difficile à représenter, surtout quand on voit pas plus loin que le bout de sa niche. Parfois on trouve son bonheur, même s’il devient rare à mesure qu’on creuse deep and deeper autour des fondations des tubes. Idéalement ce que j’ai envie de voir c’est ça, et c’est un putain de hit combo de tags :

CFNM Homme objet

CNFMPLUS –>>; Serious business

Un mec à la cool, qu’on vient déranger dans ses activités se fait alors #seduced par trois filles : deux #teens et une #milf. Passées les présentations, il sort sa quine, mais pas de plan gogoboy, le gars il reste tranquille, détendu, il aime pas trop quand ça crie. Les filles s’occupent du bonhomme, mais on reste dans les limites de la domination/humiliation, un peu de #facesitting pour le côté « je suis ta chose » et du #cruelty raisonnable pour la petite humiliation du « oui maîtresse ». On peut aussi imaginer qu’elles s’occupent de ses fesses mais j’ai peur d’en demander trop et de tomber rapidement dans ce putain de #strapon qui fonctionne jamais sur écran. On va plutôt la jouer #bendoverboyfriend (#bob pour les intimes), de l’amour et des câlins profonds. Du reverse gang bang en douceur. Voilà ce que je veux voir et si je dois passer des nuits à trouver la vidéo parfaite, je le ferai.

C’est pas juste, tu tapes #gangbang et y’en a que pour les filles, j’ai aussi envie de connaître le grand frisson, d’être l’objet de ces dames, je veux être leur gros gâteau, qu’on me donne des claques et qu’elles se battent pour savoir qui suce le mieux, qui ride le mieux mon corps trop maigre. Au final je leur donnerais autant qu’une Kristina Rose en sueur. Ouais je ferais ça, j’éjaculerais sur le champ de bataille comme un guerrier qui meurt au combat, laissant comme dernier souvenir mon corps fumant sur l’autel du sacrifice.

Le 21ème siècle est enfin là. On est sur un boulevard de délices et les machos sont morts.

Illustration par François Saintamon

22 commentaires Voir les commentaires

  • C’est beau.
    C’est romantique, même… Moi aussi je veux voir ça !

  • T’es un génie Gonzo, t’es un putain de génie.

  • « On peut aussi imaginer qu’elles s’occupent de ses fesses mais j’ai peur d’en demander trop et de tomber rapidement dans ce putain de #strapon qui fonctionne jamais sur écran. » QFT.

    En plus cet article intègre une photo d’Amber Rayne, il est donc officiellement parfait.

  • Article parfait, je n’avais pas encore tenté ces tags là mais je crois que je vais tout de suite me mettre à la recherche de la vidéo parfaite.

  • CFNM Party ! Le seul tag pour lequel tu as 9 chances sur 10 (estimation vulgaire) de tomber sur It’s raining men ! (Geri Halliwell) en bande son.

    Joli papier, la petite référence au Roi m’a bien fait marrer.

  • Chers auteurs, je vous lis depuis le premier edito, le tag c’est ma plus grande histoire d’amour. Cher Gonzo, à chaque article, j’envisage de plus en plus sérieusement la demande en mariage…

  • J’ai tellement envie de dire que j’aimerais pépon la plume à Gonzo, mais après, tout d’suite, tu vois quoi ..

    Sinon moi aussi je veux trouver la vidéo parfaite. Parce que les gang-bang à la régulière ok c’est lol une fois de temps en temps, mais on s’en lasse facilement, alors que dans l’autre sens, on s’amuse beaucoup plus à mon avis. Quand les mecs se mettent à mille sur une meuf, ils sont pas mal en mode on va lui faire prendre cher, tout ça, ça rigole pas quoi. Par contre, entre meufs, c’est plutôt ambiance bataille de polochon avec de la teub en plus .. ce qui est vachement plus sympa au final. Après peut-être est-ce du à mes expériences personnelles (les battles de celle qui suce le mieux, t’as visé juste, merci) que je penses ça mais bon, c’est pas que ça.

    Voilà, salut.

  • En parfait accord avec cet article. J’ai découvert ce site récemment, et ça fait un bien fou, eu égard à tout ce puritanisme et cette pornophobie qui grouillent dehors. Content aussi de voir qu’ici on dit une vérité qui en choque encore plus plusieurs : les filles sont nos alliées sur la planète sexe, et non des faire-valoir comme on nous le martèle (pourquoi? au nom de quoi ?) dans les médias généralistes, dans la bouche des féministes sectaires et fanatiques… Vive l’égalité libidinale des sexes. Vivent les femmes libres.

  • J’aime beaucoup l’article. Je l’ai jamais exprimé, mais tout le site est exceptionnel (rapport bien + yen a pas beaucoup des comme ça). Mais les américaines crient quand même trop à mon goût. Par rapport au lucky boy, yapafoto.

  • T’as du talent mec, ton argot a vraiment un putain de bon rythme (formé à l’école South Park apparemment haha).
    Et pourtant je suce pas facilement.

  • #cfnm mon tag parfait actuel

  •  » la recherche du moment parfait dans la vidéo parfaite du tag parfait. Inception en terrain porno »,

    j’adore

  • Et hop, un fantasme de plus dans le panier.

  • L’article m’a fait penser à un film que j’adore et que je vous engage tous à regarder , Mariel et Rochefort en leaders du monde masculin tentant de fuir la barbarie féminine . « Calmos » (ps : ca vous gachera pas la fin mais les femmes gagnent) (pps : pour ceux qui ont besoin d’avoir de quoi s’emoustiller gentiment , de sortir popol ou de laisser glisser une main y a ce qu’il faut)

Laisser un commentaire