X-Art : l’amour existe

Pendant des années, on a cherché à gravir le pic du lubrique, à aller au delà des barrières imposées par le porn, quitte à passer par la face nord. Puis, un jour on a levé les yeux au ciel et on s’est aperçu qu’on ne voyait plus que les nuages. On était au sommet. Au loin d’autres montagnes s’érigeaient encore, comme d’autres chapelles, d’autres aventures. Mais notre premier but était atteint, nous pouvions nous poser fièrement, le sexe au vent en étendard. Nous étions assis au point le plus haut de notre vie solitaire, l’air se faisait rare, on était sur x-art.

Au commencement était le vice

Plusieurs faits ont marqué ma vie en pornify, rarement du hard, j’ai toujours écarté avec dédain la course au salace. Je me rappelle de cette vidéo tendre, réelle, “Beth in bed”. Séance de masturbation dans le satin du matin orchestrée par cette douce créature qui s’enfonçait au plus profond des doigts voluptueux. Cette vidéo calme, loin des ass gaping et autres bêtises, me plongeait dans une rêverie amoureuse. Je me disais que cette fille était sûrement parfaite, ça m’arrivait de lui parler, de lui chanter une petite chanson qui faisait comme ça : “Beth, oh sweet Beth in your bed, touch your puss’ like you touch my hair”. La vidéo sautait vers la fin, j’ai passé des années à tenter, en vain, de la retrouver non froissée. J’ai vécu ce drame comme un amour inachevé, depuis je recherche ma Beth, et je l’ai retrouvée il y a quelques années, vous voyez bien de qui je veux parler.

Nous, les garçons sensibles, les anciens boloss qui avons creusé les tags à la recherche de l’idéal, on a toujours recherché l’impossible. Les filles parfaites, à la vingtaine éternelle.
Il fut un temps, il existait une impression pour ça, dorénavant caduque, le “too sexy for porn”, on la tapait pour retrouver ce que nos copines n’avaient pas. On avançait doucement, pas à pas, dans cet univers de fantasmes sans jamais retrouver notre sweet Beth. Puis un jour, sans crier gare, on a mis le doigt sur les premières lueurs d’espoir, les girls next door faisaient leur entrée fracassante dans nos vies. Les Lexi, Stoya, Faye et cie. Des filles qui, au lieu d’être mannequins ou de se faire chier dans l’érotisme, avaient décidé de nous montrer leur intérieur et de satisfaire la curiosité première des hommes. Elles étaient là, à baiser sous nos yeux interloqués, à donner au pieu, à être nos meufs en mieux. On se disait qu’on avait atteint un mur infranchissable, que l’au-delà s’appelait la réalité des gens qui ont de la chance, puis on a découvert le Graal. Une nouvelle porte, une autre dimension, un espace infini de possibles où les règles et les notions acquises dans le porn se retrouvent projetées contre les murs, laissant derrières elles les sales coulures des fantasmes de routiers.

Je suis arrivé à un point de non-retour. © www.x-art.com

De l’érotique au suprême

Monté timidement en 2007, X-Art.com a d’abord joué dans la cour de l’érotisme. Des mannequins, un univers encore un peu bancal et surtout des filles, exclusivement des filles. Sympa pour les yeux, mais vite dépassé par l’arrivée massive des tumblr et de quelques sites de teens orientés BFF et innocence. Fin 2009, un virage s’opère, une première vidéo tournée au 5D débarque, quatre minutes et une wanabee Beth qui se caresse. Deux semaines après, un couple, deux minutes trente d’une qualité exceptionnelle. X-Art entre chez les grands mais par la petite porte, sans faire de vague. 2010, forts du succès de leurs images et de leurs quelques vidéos HD, ils poursuivent sur leur lancée, épurant le design et étoffant le site. On regarde ça avec intérêt, mais encore un peu distant. Les vidéos sont peu piratées, moins que celles de the Art of Blowjob, qui sont une belle alternative, mais restent axées sur la pipe en slow-motion, faut pas être pressé.

Début 2011, c’est une petite révolution silencieuse que le monde du porno vit. Dans les charts des tubes (de XVidéos à Pornhub) on voit apparaître une vidéo avec Tiffany Thompson, bombe irréelle qui baise en HD dans la douceur d’un printemps naissant. Les types derrière X-Art viennent de piger comment on devait percer dans cette jungle, aller chercher le branleur là où il se trouve, pas sur les sites ringards, pas chez les vieux consommateurs, non là où tout le monde va et se retrouve : les tubes. 12 minutes innocentes dans un océan de gonzo bas de gamme. Les types derrière leur ordi se disent qu’un mec vraiment altruiste à uploadé cette vidéo pour le bien de la communauté. Ahah, innocents branleurs du dimanche, c’est un hameçon envoyé par X-Art pour tester le marché. Résultat étonnant si tu pensais que le porn sur internet, c’était encore de l’amat sale avec deux porcs en rut, chaque vidéo (entre une et deux par tube) trustent le top depuis plusieurs semaines, un record absolu de commentaires, des notes frôlant les 100%, du jamais vu. Les producteurs ont cru qu’on voulait de la merde ? La preuve que le public est bouillant pour de la pure came, pour la pire dope vicieuse, celle où, attention à ce que je vais te dire, tu es capable de faire chauffer la carte bleue.

Ceci n’est pas un threesome avec Faye Reagan. © www.x-art.com

Certes, sur votre droite vous pouvez voir Faye se toucher avec le logo du site, j’aurais bien voulu être payé pour écrire ces mots, mais non, ici, on aime, on partage. Alors maintenant que je t’ai coupé ta haine sous le pied, on peut continuer.

Immersion dans la perfection

A l’intérieur du site, c’est comme être un cocaïnomane dans l’arrière salle d’un trafiquant Bolivien. Des filles de 18 à 20 ans, dont la moitié de l’est (celles qui n’ont pas été retenues par les boites européennes, parce que jugées trop bonnes), silhouettes sublime, minois d’enfer, seins naturels, galets polis comme des voitures de prestige. Fébrilement, la gorge serrée tu fonces vers la partie vidéo, parce que les photos c’est bien, mais ça n’a rien de nouveau. Même si t’es amateur de sensations fortes, tu pourrais vite avoir le vertige. Full HD, nouveaux serveurs ultra rapides, des filles qui te font péter un câble, le hardcore il est dans ta tête, pas sur l’écran, tu me suis ? Je sais pas si t’es prêt pour cette expérience.

Chaque vidéo est un hymne à l’amour, je me suis surpris à être plus excité par les yeux de la fille que sa nouni, non attends je te la refais, je crois que j’y mets un peu trop les formes :

J’étais en train de me branler secos l’ami, quand cette petite m’a littéralement soufflé le mojo par son regard de braise tellement puissant que j’ai eu envie de plaquer l’ordi contre le mur et de le tamponner comme la dernière baise trois minutes avant l’apocalypse. Cette petite salope jouit dans son hot bath (Oh ! Beth…) et te regarde amoureusement comme si elle avait fait une “petite bêtise”, non mais wwwwoooooohh, tu te prends pour ma gonzesse là ? C’est à ça que tu joues ? Faire exploser les carcans de la frustration ? T’es pas toute seule sur le site ma cocotte, y’a une bonne cinquantaine de petites dans le même genre, je n’ai qu’un coeur pour aimer et je ne peux pas tout donner. Mais me regarde pas comme ça, arrête, arrête un peu, putain j’en pleure tellement tu CONNAIS MON PU-TAIN DE VICE. Lâche-moi, je ne suis qu’un simple pipou qui voulait gentiment faire du bien à sa quinouille, je voulais pas tomber amoureux cette après-midi, j’avais d’autres choses à faire, mais c’est trop dur de tenir sur ce site, je deviens dingue là, oh ! OH !!! WOOOOOOOOOOOOH !

BORDEL !

Caprice, j’en chiale de bonheur. © www.x-art.com

Quand l’homme jouit, il redevient chiant et se rend compte que la perfection est un autre sommet. Si X-Art emmène le porno à un niveau scandaleux, il n’oublie pas au passage de foirer quelques points essentiels. La bande son est absolument soporifique et le monteur a le cut un peu malheureux. Mais on oublie vite ces petits aléas pour revenir à l’essentiel : le retour du mojo dans un écrin soft. Pendant que les filles se jettent dans Kink, nous, on a la tête qui part en biais sur X-Art. Les deux extrêmes se rejoignent, on veut être traités avec respect.

32 commentaires Voir les commentaires

  • Je n’arrive pas à voir le lecteur de vidéo à la fin de l’article (très intéressant par la même occasion, le premier que je lis ici et sans doute pas le dernier !). L’espace est là, mais blanc, vide. Normal ou pas normal ?

    Bise.

  • Scandale ! Oui, la vidéo est léchée, la photo chatoyante, on capte bien ce regard trouble qui nous susurre « elle ne fake pas ». La fille est jolie, pas vulgaire (de ce que j’ai pu voir), On touche à quelque chose que je voulais voir depuis longtemps, du porn « adulte » dans tous les sens du terme. Mais voilà, il se joue une tragédie au milieu du tableau, comme un chewing gum qu’on aurait collé sur la tête de la Joconde, LE SON ! Tout est doublé ! les voix, les bruitages, me retirant cette impression de vérité que je croyais acquise depuis des lustres ! Je suis replongé dans les souvenirs de Zarah white doublée en français dans Joy sur M6, je me déconnecte car je me dis « Je ne suis pas là, avec elle, dans cette chambre ». Alors je repasse sur une vidéo amateur qualité web, à l’image et au son dégeu mais où je suppose que l’orgasme de la fille est vrai. Cruelle déception…

  • bonsoir,
    je reve de devenir acteur mais je n ‘ai pas les moyen financier suffisant pour lancer un site.
    j aime bcps ce que vous faites et je me propose de travailler pour vous ou avec vous.
    aidez-moi s’ il vous plait car malgre une grande rigueur de travail ma vie ne mène à rien et me semble inutile.
    je sais que vous devez avoir des centaines de propositions mais je suis certain que si nous echangions des mails ,vous verriez qu ‘on peut faire quelque chose de moi…
    je suis un sportif qui a rate une carriere qu ‘ on lui avait promis….je refuse que toutes ces années d’ entrainement ne servent à rien.
    le sexe est un sport de haut niveau aussi que je pratique durant plusieurs heures d’affilee. je suis hyperkinethique ce qui me donne une endurance hors normes.
    je suis de bonne famille ,distingue,honnete et bien dans ma tete .j ‘ai 35 ans mais je ne les fais pas physiquement grace au sport,75kg/183 cm.
    je frequente un grand nombre de tres jolies filles qui pourraient également tourner mais n’ ayant pas de structure serieuse a proposer je ne fais aucune video.(meme la camera est hors de prix pour moi)
    j éspère que vous prendrez ce mail au sérieux et que nous aurrons l’occasion de nous parler.

    amicalement
    pierre-marcel

Laisser un commentaire