Poignées d’amour

Le problème avec les Japs, et j’ai bien conscience que ce n’est pas le moment de faire dans l’antinippon, mais le problème, c’est qu’on ne sait jamais vraiment si la bizarrerie qu’on vient de dénicher est l’œuvre déviante d’un artiste chelou ou l’expression d’une sous-culture profonde qui fera un jour l’objet d’une thèse discutable par un étudiant trentenaire fan d’Akira.

Le tumblr en question s’intitule doorknobgirl et présente des photographies d’amatrices de boutons de porte en action. Les poses sont suggestives, les poignées passives mais les langues expressives.

Le site renvoie vers deux comptes Twitter, @rapeme et @tomorokoshi. Un petit Google Translate nous renseigne sur leur description : « chaîne de théorie de la relativité génétique quantique cosmologie mécanique, la psychologie évolutionniste, les neurosciences religion » pour le premier et « Maïs / brindilles (Morinaga) est. La plupart vivent préfecture de Gunma l’absentéisme à Tokyo, je ne photographie » pour le second. La traduction est sans nul doute approximative, mais je crois bien qu’on à affaire à des weirdos.

Le site du premier larron propose, outre des photos de chats, le même trip mais dessiné.

doorknobgirl

Le concept appelait semble-t-il quelques commentaires éclairants

Le blog de son acolyte, une fille trop cute en fait, qui s’intéresse également aux chats, présente les travaux de la jeune artiste, avec de sympathiques photos de camarades en action.
Un billet de septembre 2010 annonce la sortie du tumblr dédié aux amatrices de boutons de porte. Il se termine ainsi : « Maintenant, «l’harmonie». »

4 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire