Cuties vol. 2, ma perte en avril

Je sais pas si c’est le printemps qui pointe son museau dans l’entrebâillement de la porte de l’hiver ou tout simplement mon corps qui vieillit, mais en ce moment je rêve de teens. De girls next door toutes rigolardes, qui gambadent dans l’appart en petits shorty roses ; cette jeunesse éternelle qui donne envie de se projeter de lianes en lianes comme un petit singe excité.

J’ai senti les premiers signes du mal avec ce fameux teen BFF, je savais que je commençais à être contaminé. Front Army n’a rien aidé au problème, au contraire. Puis quand je me suis penché attentivement sur x-art (abonne-toi si tu oses) j’ai su que j’étais foutu, condamné. Ma perdition pour ces vingt ans. Ces filles aux jolis minois, ces petits seins en smileys, ces nounes comme des galets, j’en pleurerais presque tellement c’est beau.

Elegant Angel ou Front Army ?

Mercredi 16 mars 2011, mon feedly s’agite, le mot cutie perce l’écran. Elegant Angel vient refiler sa dose de teen crack pour les pelos de notre espèce. Shouffe moi un peu cette jaquette, Marie McCray, rousse comme pas permise, un petit bolide à effrayer les experts en bord de piste. J’ai pas envie d’attendre pour prendre mon ticket et monter dans le grand huit tu sais, file moi vite la lourde manivelle du temps que j’avance le printemps. Du lub et un poignet solide, j’ai le matos et l’aptitude pour accélérer le temps.

Impatient comme Cartman attendant sa Wii, j’attends, je trépigne, je deviens fou à mater toutes ces petites. Hélios je t’en supplie déconne pas, ramène ta fraise qu’on se la colle en terrasse, la tête blindée de socks multicolores virevoltants de partout. C’est tout doux dans l’air, comme une brise, ça rafraichit nos joues rosies par ces pensées polissonnes.

Aidez-moi, je ne veux pas vieillir.

4 commentaires Voir les commentaires

  • J’ai adoré le premier, j’attends avec impatience celui ci :)

  • C’est un peu une façon saine de considérer la jeunesse.

    Il y a ceux qui les fustigent, les affublant de tous les vices, voulant les contraindre par haine de ce qu’ils ont pu être éventuellement, et surtout de ce qu’ils ne sont plus ; et il y a ceux qui, comme nous, voient la jeunesse avec une nostalgie amoureuse. Un regard attendri, un sourire en coin à la moindre évocation de cette jeunesse qui s’enfuit, qu’on regrette, mais qu’on continue d’admirer et d’aimer.

  • Dans cuties on fait jouir les filles après un cumshot.

    That’s nice.

  • il sort aujourd’hui :)

Laisser un commentaire