Jesse Jane, le malaise

Hier j’étais comme un fou, j’avais Top Guns XXX – on reviendra dessus prochainement – dans mes mains encore propres. Comme un gamin devant son cadeau d’anniversaire, j’envoie le bouzin et j’admire le travail. Mais rapidement un vent de malaise m’envahit, Jesse Jane est au centre de l’intrigue. C’est un peu comme ça chez Digital Playground, ils kiffent ce pur produit de la décadence ricaine, généralement on fait mine qu’on a rien vu mais le problème c’est que son délire chirurgie-anorexie commence sérieusement à se voir. La première scène hard du film c’est avec elle, et avec le grain de l’image y’a une sale odeur de crystal meth qui plane dans l’air. La gueule ravagée, l’expression d’un poisson mort qui cherche une dernière lueur d’espoir dans un éventuel fix d’héro, Jesse Jane ça devient chaud.

Jesse Jane Top Guns xXX

J’ai le kiki en berne dans les bas-fonds de l’Arizona

D’habitude tu râles pour la forme “oh non pas l’hystéro refaite” mais tu oublies vite, là t’as limite la gerbe. Généralement ces haut-le-coeur tu te les tapes quand, à la lueur d’une lumière crasseuse, tu cherches des tags dans le caniveau du net mais pas quand tu mates un film à un million de dollars. Faudra m’expliquer pourquoi Jesse tourne encore alors qu’elle fait baisser le prix de la came fournie par la porn valley. Le contraste est saisissant, dans Top Guns sa comparse c’est Riley Steele, même plastique refaite mais minois mimi, rien à voir avec Jesse qui assume pas ses 31 ans. Franchement j’avais le seum hier alors que le film déboîte question comédie. La bonne nouvelle c’est que Stoya revient en force, elle se paye le luxe de pas s’épiler et d’être si naturelle que j’ai fini la journée à planer près du plafond sur le petit nuage magique de Dragon Ball.

Jesse Jane Top Guns xXX

Eurk

Donc les gars de Digital Playground, vous serez gentils, vous nous rangez votre tarée au placard, on a déjà suffisamment affaire ici avec Mélanie Laurent.

6 commentaires Voir les commentaires

  • Ah non mais l’autre. Je suis en sur-kiff’ avec la gueule de Jesse Jane et toi, bim, tu me la détruis.

    Bon ok on dit qu’il y-a toujours des hauts et des bas dans toute relation, blablabla. Je viens d’avoir mon premier bas avec le Tag. Pour la peine, j’aurai la migraine ce soir.

  • Je ne suis pas du tout d’accord toutes ses imperfections et ses défauts la rende trop attirante

  • Exactement, la premiere fois que j ai posé mes yeux sur elle, je me suis dit putain elle a du charme pour un monstre

  • A part dans Cheerleaders, ou la elle joue un rôle sur mesure ! je n’ai jamais accroché sur Jesse Jane
    pourtant c’est une super cochonne (ca devrait quasiment suffire en soit héhé) mais elle est vraiment trop le stéréotype de la Blonde étudiante (de 30 ans+ qu a redoublé entre 6 et 8 fois) avec 70/80 de QI.

    et depuis que Katsuni n’est plus une contract girl de DP il ne reste plus que Stoya pour m’émerveiller (et les guests star de temps en temps)

  • je confirme : glauque.
    d’une manière plus général, j’avais été très surpris (dans le bon sens) par body heat, et j’avais quelques attentes vis à vis de top guns, surtout niveau réal, images etc, et franchement c’est la douche froide, les yeux bas et la quine en berne. tristesse.

  • Je fais aussi partie de ceux qui ressentent le gros malaise devant J.J.

    Pourtant, elle a l’air nickel sur l’affiche de Top guns !

Laisser un commentaire